Returning renewed from the Warrior Games / Renaître des Warriors Games

Sitting volleyball on Sunday, June 3, 2018 at the U.S. Air Force Academy in Colorado Springs, during the Department of Defense Warrior Games. / Match de volleyball assis, le dimanche 3 juin 2018, à la Air Force Academy des États-Unis, à Colorado Springs, dans le cadre des Warrior Games du Département de la Défense.

Warrant Officer (WO) Yves Lacasse from the Canadian Force Fire and CBRN Academy (CFFCA) recently returned to Canadian Forces Base Borden after competing at the 2018 Warrior Games, which took place from 1-9 June at the U.S. Air Force Academy in Colorado Springs, Colorado. WO Lacasse was part of an 18-member Team Canada contingent representing Canada for the first time at the Warrior Games.

“It was an amazing experience,” said WO Lacasse. “I was expecting something big, but never anything like that. I was part of the Invictus Games last year and kind of comparing the two, but the brotherhood at the Warrior Games, helping each other with competitive tips, and sharing stories of injury and recovery was incredible. I can’t recommend the experience enough to others with an illness or injury.”

The goal of the Warrior Games is to enhance the recovery of ill and injured armed service members and veterans through sport. The 18 members of Team Canada, whose participation was made possible through the Canadian Armed Forces’ Soldier On Program, competed against more than 300 ill and injured armed forces members and veterans from the United States, United Kingdom and Australia. Athletes competed in 11 different sports including archery, cycling, track, field, indoor rowing, power-lifting, shooting, sitting volleyball, swimming , time trial cycling, and wheelchair basketball. WO Lacasse took part in track (where he finished 5th overall with a time of 13.94 for the 100m), indoor rowing and sitting volleyball.

“I only started rowing two months ago, so it wasn’t much time, but I was able to row twice a week with the help of Personnel Support Programs (PSP) on base. I was focusing even more on training for the 100 meter run, so I ran twice a week and carried out personal training in the gym with my coach Jonathan Huggard (PSP). As for sitting volleyball, I’m a former volleyball player, so that was not a big concern…but maybe it should have been. I didn’t realize that sitting volleyball could be so demanding, but it’s also tremendous fun!”
What did attending the Warrior Games mean to WO Lacasse? “Attending the Warrior Games has meant everything to me. When I received the invitation from Soldier On to attend the Games I couldn’t believe it. Being at the Warrior Games was a privilege….it was an honour. On top of that, being chosen as the torchbearer for Team Canada was very humbling. It meant a lot.”

“Being invited back next year would be great. The Games have helped me a lot. My issues are not so much mental health or PTSD-related, but being with the guys, sharing our stories, is why I love the Games so much. I’ve always been a team player and not being able to be a part of my firefighting team at work in the same way as in the past has been tough. Being part of a team is what the Warrior Games has given me back and that’s why I’d like to attend again.

“In training for the Warrior Games, I also fell in love with sitting volleyball and that’s another thing I’ll take away from the Games. I will contact the PSP Manager here in Borden to try and start up a sitting volleyball league I know there are a lot of people who enjoy volleyball but can’t play regular volleyball because they’ve been injured in some way. If I can help those people recapture their love of sport by starting up a sitting volleyball league that is my goal in the next few months…and for next year it would be great to be back at the 2019 Warrior Games.”
WO Lacasse would like to thank all the management team from Soldier On and his Chain of Command at CFFCA for their constant support and encouragement.

Canada is hoping to field an even larger team at the next Warrior Games, scheduled for June 2019 in Tampa, Florida. Future participation at the Warrior Games will continue to be supported by the Soldier On Program, which has supported more than 4,000 members since its inception over 10 years ago and remains committed to supporting veterans and serving members with a permanent mental health or physical injury to adapt to their new normal and overcome their challenges. In addition to the next Warrior Games, Soldier On is putting on a number of sailing, fishing, and golf camps across Canada this summer, and supporting the participation of Team Canada athletes in this fall’s Invictus Games set for October in Sydney Australia. Soldier On’s aim is in many ways the same as the Warrior Games – to connect ill and injured armed forces members and veterans, let them know that they are not alone in their struggles, and get them active, engaged in sport, and on the road to recovery.


L’adjudant (Adj) Yves Lacasse de l’École des pompiers des Forces canadiennes (EPDCFC) est récemment revenu à la Base des Forces canadiennes Borden après avoir participé aux Warrior Games 2018, qui ont eu lieu du 1er au 9 juin à la Air Force Academy des États-Unis, à Colorado Springs, au Colorado. L’Adj Lacasse faisait partie du contingent d’Équipe Canada composé de 18 membres qui représentaient le Canada pour la première fois aux Warrior Games.

« Ça été une expérience extraordinaire », a déclaré l’Adj Lacasse. « Je m’attendais à quelque chose de grandiose, mais jamais à ce point. J’ai participé aux Jeux Invictus l’année dernière. J’ai donc pu comparer les deux événements. Toutefois, le sens de la fraternité des participants aux Warrior Games qui se donnaient des conseils mutuels et partageaient des histoires relatives à des blessures et au rétablissement était incroyable. Je recommande fortement aux personnes qui souffrent d’une maladie ou d’une blessure de vivre cette expérience. »

Le but des Warrior Games est de favoriser le rétablissement des militaires et anciens combattants malades ou blessés grâce au sport. Les 18 membres de l’Équipe Canada, dont la participation a été possible grâce au programme Soldat en mouvement des Forces armées canadiennes, ont compétitionné contre plus de 300 militaires et anciens combattants malades ou blessés des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Australie. Les athlètes ont concurrencé dans 11 sports différents, notamment le tir à l’arc, le cyclisme, la course sur piste, l’athlétisme, l’aviron en salle, la dynamophilie, le tir, le volleyball assis, la natation, le cyclisme contre la montre et le basketball en fauteuil roulant. L’Adj Lacasse a participé à la course sur piste (où il est arrivé en cinquième place avec un temps de 13,94 secondes au 100 m), l’aviron en salle et le volleyball assis.

« J’ai commencé à pratiquer l’aviron il y a seulement deux mois, je n’avais donc pas beaucoup de temps. Mais j’ai été en m’entraîner deux fois par semaine avec l’aide des Programmes de soutien du personnel (PSP) de la base. Je me concentrais encore plus sur la course 100 mètres. Je m’entraînais donc à la course deux fois par semaine et je suivais un entraînement personnel au centre de conditionnement physique avec mon entraîneur Jonathan Huggard (PSP). Je suis un ancien jouer de volleyball. Je ne me faisais pas beaucoup de souci pour le volleyball assis… mais j’aurais peut-être dû. Je ne m’étais pas rendu compte que le volleyball assis pouvait être si exigeant, mais c’est un sport extrêmement amusant! »

Qu’est-ce que la participation aux Warrior Games représente pour l’Adj Lacasse? « La participation aux Warrior Games était très importante pour moi. Lorsque j’ai reçu l’invitation pour y participer du programme Soldat en mouvement, je ne pouvais pas le croire. La participation aux Warrior Games était un privilège… un honneur. En outre, le fait d’être choisi comme porteur du flambeau pour Équipe Canada a été une très belle leçon d’humilité. J’en suis reconnaissant. »

« Il serait génial d’être invité de nouveau l’année prochaine. Les Warrior Games m’ont beaucoup aidé. Je n’ai pas vraiment de problèmes liés à la santé mentale ou au TSPT. La possibilité de côtoyer ces personnes et de partager des histoires est la raison pour laquelle j’aime autant les Warrior Games. J’ai toujours eu un bon esprit d’équipe et le fait de ne pas faire partie de mon équipe de lutte contre les incendies de la même façon que par le passé est très difficile pour moi. Les Warrior Games m’ont redonné le sentiment de faire partie d’une équipe et c’est pourquoi j’aimerais y participer de nouveau. »

« Dans le cadre de mon entraînement pour les Warrior Games, j’ai également découvert une passion pour le volleyball assis, et c’est une autre chose que je retiendrai de ces Jeux. Je contacterai le gestionnaire des PSP ici, à Borden, pour tenter de créer une ligue de volleyball assis. Je sais qu’il y a beaucoup de gens qui aiment jouer le volleyball, mais qui ne peuvent pas en raison de certaines blessures. Mon objectif pour les prochains mois est d’aider les gens à retrouver leur passion pour ce sport en créant une ligue de volleyball assis… et pour l’année prochaine, ce serait merveilleux d’aller aux Warrior Games 2019. »

L’Adj Lacasse souhaiterait remercier toute l’équipe de la direction du programme Soldat en mouvement et sa chaîne de commandement à l’EPDCFC pour leur soutien et leurs encouragements constants. Le Canada espère déléguer une équipe encore plus grande aux Warrior Games, lesquels devraient avoir lieu en juin 2019, à Tampa, en Floride. La participation future aux Warrior Games continuera d’être appuyée par le programme Soldat en mouvement, qui a soutenu plus de 4 000 militaires depuis sa création il y a plus d’une décennie, et ses responsables restent déterminés à aider les anciens combattants et les militaires en service qui souffrent d’une maladie mentale ou de blessures permanentes à s’adapter à leur nouvelle réalité, à surmonter leurs difficultés et à vivre leur vie sans limites. En plus des prochains Warrior Games, le programme Soldat en mouvement organise un certain nombre de camps de voile, de pêche et de golf cet été dans l’ensemble du Canada et encourage la participation des athlètes d’Équipe Canada aux Jeux Invictus qui auront lieu en octobre, à Sydney, en Australie. L’objectif du programme Soldat en mouvement est, à bien des égards, le même que celui des Warrior Games, c’est-à-dire regrouper des militaires et d’anciens combattants malades ou blessés, leur dire qu’ils ne sont pas seuls dans leur combat et faire en sorte qu’ils soient actifs, engagés dans le sport et sur la voie du rétablissement.

By/Par: Lt(N) Kelly, Public Affairs Officer/ Assistant d’affaires publiques, CMP JPSU

Related posts

Leave a Comment