Bringing their faces into the light / Mettons leur visage en lumière

On the 10th anniversary of national Peacekeepers’ Day, hundreds gathered at Peacekeepers’ Park in Angus to express their sincere gratitude and remembrance of Canadian Peacekeepers both past and present.

‘Bringing their faces into the light,’ a sentiment echoed multiple times by former peacekeeper, Bob George, vice-president for the Central Ontario chapter of the Canadian Association of Veterans in United Nations Peacekeeping, during the often-emotional event. This message was in reflection of the new banners that adorned the pathway in the park, each one depicting and honouring the soldiers who perished in Buffalo Flight 461.

9 August 1974 is a date that represents the largest single-day loss of Canadian life during a peace operation, when a United Nations-marked Canadian Armed Forces transport aircraft, Buffalo Flight 461, was shot down during a mission in the Middle East resulting in the loss of nine Canadian lives. These Canadians are counted among the 122 Canadian peacekeepers who have sacrificed their lives in the name of peace since 1949, and will not be forgotten.

In attendance was Conservative Leader, Andrew Sheer who described Peacekeepers’ Park as a, “jewel in this community that more Canadians should know about.” Sheer made a point to highlight the memorial wall that includes the names of 283 peacekeepers and soldiers who lost their lives in various missions. “We can never be thankful enough for our brave soldiers,” Sheer said. “The sacrifices they and their families make to protect us at home and abroad, nothing can ever substitute the loss of a loved one, but we come together as a community and a nation to commemorate the bravery and the courage of a loved one, and many others who served our great nation.”

The Reviewing Officer of the Peacekeepers’ Day Parade was the Canadian Forces Base (CFB) Commander, Colonel Andrew Atherton. The decorated parade was comprised of a number of service members from retired veterans, to police officers and various men and women of the Canadian Armed Forces (CAF).

Concluding the ceremony, Col Atherton addressed those in attendance, “Today is a day of both celebration and remembrance as we express the pride and respect we have for the more than 125,000 Canadian peacekeepers who have participated in dozens of international efforts over the past six decades. [And] of course, these are not only members of the CAF, but also members of the Royal Canadian Mounted Police, provincial and municipal police forces, Canadian diplomats, aid workers and citizens, who have worked to promote the Canadian values of international peace and security.”


Dans le cadre du 10e anniversaire de la Journée nationale des Casques bleus, des centaines de personnes se sont rassemblées au parc des Casques bleus, à Angus, en signe de sincère reconnaissance et en mémoire des Casques bleus canadiens d’hier et d’aujourd’hui.

« Mettons leur visage en lumière », est un sentiment qui a été partagé par un ancien Casque bleu, Bob George, vice-président du chapitre du centre de l’Ontario de l’Association canadienne des vétérans des forces de la paix des Nations Unies, pendant l’activité souvent de nature émotionnelle. Ce message reflète les nouvelles bannières qui ornent le chemin dans le parc, chacune d’elles illustrant et rendant hommage aux soldats qui ont péri dans l’appareil Buffalo no 461. 

Le 9 août 1974 est le jour où les Forces armées canadiennes ont subi leurs pertes les plus lourdes en un seul incident, durant une mission de maintien de la paix. Les neuf Casques bleus canadiens qui se trouvaient à bord d’un aéronef de transport canadien aux couleurs des Nations Unies, l’appareil Buffalo no 461, sont morts lorsque leur avion a été abattu dans le cadre d’une mission au Moyen-Orient. Ces Canadiens sont parmi les 122 Casques bleus canadiens qui ont sacrifié leur vie au nom de la paix depuis 1949, et nous ne les oublierons jamais. 

Andrew Sheer, le chef du Parti conservateur, était aussi présent, et il a décrit le parc des Casques bleus comme un « joyau de cette communauté que plus de Canadiens devraient connaître. » M. Sheer a pris soin de souligner le mur commémoratif, où sont inscrits les noms de 283 Casques bleus et soldats qui ont perdu leur vie dans le cadre de diverses missions. « Nous ne serons jamais assez reconnaissants envers nos braves soldats », a dit M. Sheer. « Les sacrifices que ces personnes et leurs familles font pour nous protéger au pays et à l’étranger sont immenses, et rien ne pourra jamais alléger le chagrin lié à la perte d’un être cher, mais nous nous rassemblons, en tant que communauté et pays, pour honorer la bravoure et le courage d’un être cher, et de tous les autres soldats qui ont servi notre grande nation. »

Le colonel Andrey Atherton, commandant de la BFC, a servi à titre d’officier de la revue du défilé de la Journée nationale des Casques bleus, et a examiné le défilé formé de plusieurs membres en service, des vétérans retraités aux policiers et aux nombreux hommes et femmes des Forces armées canadiennes (FAC). 

En guise de conclusion de la cérémonie, le Col Atherton s’est adressé aux participants : « Aujourd’hui, c’est une journée de célébration et de souvenir, alors que nous exprimons notre fierté et notre respect envers plus de 125 000 Casques bleus canadiens qui ont participé à des dizaines de missions internationales depuis une soixantaine d’années. [Et] évidemment, il ne s’agit pas seulement de membres des FAC, mais aussi de membres de la Gendarmerie royale du Canada, de corps policiers provinciaux et municipaux, de diplomates canadiens, de travailleurs humanitaires et de citoyens, qui ont travaillé pour promouvoir les valeurs canadiennes de paix et de sécurité internationales. »

By/Par: Emily Brown, Citoyen Borden Citizen

Related posts

Leave a Comment