Dietary supplements – What you need to know!

By / Par  Jessica Hood is the Manager of the Health Promotion Department / la gestionnaire du Service de promotion de la santé. Physiologiste de l’exercice agréée.

Most Canadians assume that when they purchase a supplement that it is safe, contains the products printed on its label and will produce what the package claims. This isn’t always the case. Here are some key facts that you need to consider before taking any supplement:

#1- Supplements in Canada are either Nutritional or Dietary. Nutritional includes sports drinks, carbohydrate supplements like bars/gels, some protein supplements etc.; essentially anything that aids in providing essential nutrients and energy to a diet. Dietary Supplements are tablets, capsules, amino acids, energy drinks, herbal remedies and vitamin-mineral supplements. These products are required to have a Natural Product Number or Homeopathic Medicine Number (DIN-HM) on the label in order to be legal for sale in Canada.

#2- As consumers, we cannot be sure our purchases are safe as the vast majority of dietary supplements remain unregulated, especially outside of Canada. This means that you can’t be sure what these products contain or how the product was manufactured; some have high quality standards, while others do not. Recent research shows that some products contain ingredients that are not listed on their label or do not contain what the label states. Some products have been found to have things such as lead, anabolic steroids, animal feces and other potentially harmful ingredients.

#3- Even if a supplement is regulated, it does not mean that it is safe, necessary or does what it claims. Most people in the CAF who use supplements, do so in order to see performance gains. Research shows that there is surprisingly little or no evidence that the vast majority of these products actually work. If you are thinking about taking a supplement ask yourself the following questions:

1- Does it have a NPN or DIN –HM?

2- Are you aware of risks or possible side effects?

3- Are the claims based on reputable scientific research?

4- Do they sound too good to be true?

5- Does natural really mean safe? (arsenic and snake venom are natural)

People turn to supplements for a quick fix without looking at sleep, proper training, diet, recovery time and stress levels. There is no pill that replaces hard work and living a smart, healthy lifestyle.

Contact Health Promotion for more information on the topic or to join the Top Fuel for Top Performance Course at ext 7086.


Les suppléments alimentaires – Ce que vous devez savoir à leur sujet!

La plupart des Canadiens tiennent pour acquis que les suppléments alimentaires qu’ils achètent sont sûrs, qu’ils contiennent les ingrédients énumérés sur l’étiquette et qu’ils auront les effets indiqués sur l’emballage. Ce n’est pas toujours le cas. Voici quelques faits importants que vous devez prendre en compte avant de consommer des suppléments, quel que soit leur type :

Premièrement, au Canada, il existe deux classes de suppléments, soit les nutritionnels et les diététiques. Les suppléments nutritionnels comprennent les boissons énergisantes, les suppléments glucidiques, comme les barres ou les gels, certains suppléments protéiques, etc.; il s’agit en fait de tout produit qui fournit des éléments nutritifs essentiels et assure un apport énergétique en complément du régime alimentaire. Les suppléments diététiques sont des comprimés, des capsules, des acides aminés, des boissons énergisantes, des remèdes à base de plantes médicinales et des suppléments de vitamines et minéraux. L’étiquette de ces produits doit porter un numéro de produit naturel (NPN) ou un numéro de médicament homéopathique (DIN HM) pour que leur vente soit légale au Canada.

Deuxièmement, à titre de consommateurs, nous ne pouvons pas savoir si les produits que nous achetons sont sûrs, car la grande majorité des suppléments diététiques ne sont pas soumis à un contrôle réglementé, plus particulièrement à l’extérieur du Canada. Cela signifie que nous ne pouvons pas vraiment en connaître la composition ni la façon dont ils sont fabriqués. Certains de ces suppléments respectent des normes de qualité élevées, et d’autres pas. Des recherches récentes montrent que des ingrédients qui ne figurent pas sur l’étiquette entrent parfois dans la composition de ces produits ou encore que certains des ingrédients n’entrent pas dans leur composition même si l’étiquette indique le contraire. Certains suppléments contiennent des substances comme du plomb, des stéroïdes anabolisants, des particules d’excréments d’animaux et d’autres ingrédients qui pourraient être dommageables.

Troisièmement, qu’un supplément soit soumis à un contrôle réglementé ne signifie pas qu’il est nécessairement sûr ou qu’il produit les effets indiqués. Dans les FAC, la plupart des personnes qui consomment des suppléments le font pour améliorer leur rendement. Les recherches montrent que les preuves que les suppléments alimentaires sont vraiment utiles sont étonnamment faibles, voire inexistantes. Avant de commencer à prendre des suppléments alimentaires, posez vous les questions suivantes :

1- L’étiquette porte t elle un NPN ou un DIN –HM?

2- Connaissez vous les risques ou les effets secondaires associés au supplément que vous envisagez de prendre?

3- Les affirmations concernant les effets sont elles fondées sur des travaux de recherche scientifiques menés par des chercheurs accrédités?

4- Les bienfaits annoncés sont ils trop beaux pour être vrais?

5- Un produit est il nécessairement sûr parce qu’il est naturel? (l’arsenic et le venin des serpents sont naturels)

Certains utilisent des suppléments comme s’il s’agissait d’une solution miracle, sans voir s’ils pourraient améliorer leurs habitudes relatives à leur sommeil, à leur entraînement et à leur régime alimentaire, se donner du temps pour récupérer et diminuer leur niveau de stress. Aucune pilule ne peut remplacer le travail assidu et l’adoption d’un style de vie intelligent et sain.

Communiquez avec le personnel de la Promotion de la santé, au poste 7086, pour obtenir des renseignements supplémentaires à ce sujet ou pour vous inscrire au cours Bouffe-santé pour un rendement assuré.

Related posts

Leave a Comment