Home CFB Borden 3rd Canadian Ranger Patrol Group British Colombia Canadian Ranger receives international accolades for good deed

British Colombia Canadian Ranger receives international accolades for good deed

166
Canadian Ranger Gary Bath of the Pouce Coupe Canadian Ranger Patrol, pictured here during his Canadian Ranger Basic Military Indoctrination training at CFB Albert Head, has been a Canadian Ranger for nearly three years. He previously served with the Cadet Instructors Cadre in Fort St. John, B.C., and the Cadet Corps in Ontario. / Le Ranger canadien Gary Bath de la Patrouille des Rangers canadiens Pouce Coupe durant le cours d’initiation de base des RC à la vie militaire à la BFC Albert Head. Il est Ranger canadien depuis près de trois ans. Il a déjà servi au sein du Cadre des instructeurs des cadets à Fort St. John, en C.-B., et dans le Corps des cadets de l’Ontario.

Canadian Ranger (CR) Gary Bath of Fort St. John, who is a member of the Pouce Coupe Canadian Ranger Patrol in northern British Columbia, has found himself doing countless television, radio and newspaper interviews for national and international media outlets in the past few months.

In November, CR Bath helped reunite a military family from the United States in time for the holiday season by driving Lynn Marchessault and her two children more than 1,600 kilometres after they were caught in a snowstorm, and people in Canada, the U.S. and even Europe have grabbed onto the story of CR Bath’s generosity and willingness to jump in and help others.

CR Bath is back in the news this month, as the American nut company Planters found out about his good deed and is honouring him and the Marchessaults.

This year, instead of spending $5 million on a Super Bowl commercial, the company decided to highlight stories of people who went “a nut above” to help others and is spending that money on them and the initiatives they support. Planters is giving both the CR Bath and Marchessault families a new car and a lifetime supply of nuts.

CR Bath says he was surprised and “extremely happy” when he heard from Planters.

“They sent us a message through Facebook Messenger, and the note started off with ‘this may sound crazy, but it’s the truth. Keep reading,’” he said. “They read our story and wanted to give us a gift.”

CR Bath has been amazed by all the media attention the story has received

“It’s been quite crazy and very busy with all the phone calls and interviews,” he said. “When we first did it, I just figured that a few friends on Facebook would see it, and that’s as far as it would go. To see that it is going around the world pretty much for the second time, it’s just very shocking.”

In December, Major-General Peter B. Andrysiak Jr., the Commanding Officer of United States Army Alaska, sent CR Bath a large medallion and a letter of thanks, expressing gratitude and admiration for CR Baths’ character and integrity.

Canadian entrepreneur and philanthropist W. Brett Wilson has offered an all-expenses-paid vacation in the Yukon for CR Bath and his family.

CR Bath thinks the whole draw of the story is that people are happy to hear good news.

“I appreciate everyone saying congratulations and good job and thanks for being nice and stuff like that,” he said.

Since the drive, CR Bath has stayed in contact with Lynn Marchessault, and they speak online every day.

The famous drive

Lynn Marchessault was driving with her two children from Georgia to Alaska in mid-November to reunited with her husband Staff Sergeant Tim Marchessault, who is stationed with the United States Army at Fort Wainwright in Fairbanks, Alaska. Several days into their trip, they were caught in a snow storm in northern B.C.

The power of social media was a positive in this instance, as it connected several players in the military community who were able to ensure the family was reunited.

“Teena Sew first ran into Lynn and helped her out,” said CR Bath. “When they got to Pink Mountain, Lynn said she couldn’t drive any further, so Teena put a call out on Facebook, and then Tanya Hunt saw her post, so she shared it, and Joe Elliott saw Tanya’s post and re-shared it, and I saw Joe’s post. Seeing Joe’s post, I saw people’s comments of how they wished they could help or they’d like to donate money to help and nobody really saying they could drive all the way, so I just talked to my wife, and she said ‘what are you still doing here?’”

CR Bath drove Lynn, her two children, two dogs and a cat in a pickup truck pulling a U-Haul trailer more than 1,600 kilometres from Pink Mountain, B.C., to the Yukon-Alaska border near Beaver Creek, Yukon. The drive took two and a half days.

When CR Bath found out about Lynn Marchessault’s predicament, it didn’t take him long to spring into action.

“For me, it was really easy,” he said. “I didn’t really think much about how long it would take or anything like that. I didn’t even think about how I was going to get home because I knew I had Joe [Elliott], and my local MLA, Don Davies, was trying to find me a ride, so I just left everything in their hands. There are a few people who had donated money for a plane ticket for me to get home, so we really only had to figure out how I was going to get from Beaver Creek back to Whitehorse.”

On the return journey, CR Bath received a ride from an RCMP officer from the U.S. border to Beaver Creek, then a local mechanic gave him a ride to Whitehorse. He spent the night in Whitehorse and caught a flight home the next day.

Service comes naturally to CR Bath

CR Bath has been a member with the Pouce Coupe CRP for almost three years.

“One of my friends was in the Canadian Rangers, and he told me what they do, and it sounded interesting,” he said. “I went down and went to a patrol meeting one night, and they said it was fun and every now and then, they get to go out and help people, and I said, ‘that sounds like something I would like to do.’”

Although much of the training has been paused due to COVID-19 and public health orders, CR Bath did complete the Canadian Ranger Basic Military Indoctrination and met many Rangers and Canadian Ranger Instructors. He has enjoyed meeting new people and learning new things.

Before joining 4 CRPG, CR Bath served as a member of the Cadet Instructors Cadre (CIC) in Fort St. John and with the Cadet Corps in Ontario. He served with the CIC for five years.

By Canadian Ranger Lindsay Chung, 4th Canadian Ranger Patrol Group

Selena and Gary Bath (left and centre) bring winter coats to Lynn Marchessault in Pink Mountain, B.C., in November 2020. From there, Gary, a Canadian Ranger who lives in Fort St. John, drove Marchessault, her children and her pets more than 1,600 kilometres to the Yukon-Alaska border so she could reunite with her husband, a U.S. Army Staff Sergeant stationed at Fort Wainwright in Fairbanks, Alaska. / Selena et Gary Bath (à gauche et au centre) apportent des manteaux d’hiver à Lynn Marchessault à Pink Mountain, en C.-B., en novembre 2020. À partir de cet endroit, Gary, un Ranger canadien qui habite à Fort St. John, a conduit Marchessault, ses enfants et ses animaux sur une distance de plus de 1 600 kilomètres, jusqu’à la frontière entre le Yukon et l’Alaska, afin qu’elle puisse retrouver son mari, un sergent d’état-major de l’armée des É.-U., basé à Fort Wainwright, près de Fairbanks, en Alaska.

Un Ranger canadien de la Colombie-Britannique reçoit une reconnaissance internationale pour sa bonne action

Le Ranger canadien (RC) Gary Bath de Fort St. John, en C.-B., membre de la Patrouille des Rangers canadiens de Pouce Coupe (qui fait partie du 4e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens [4 GPRC]) dans le nord de la C.-B., a accordé énormément d’entrevues pour la télévision, la radio et les journaux des médias nationaux et internationaux au cours des derniers mois.

En novembre, le RC Bath a permis à une famille militaire des États-Unis d’être réunie juste à temps pour la période des Fêtes en conduisant Lynn Marchessault et ses deux enfants sur plus de 1600 kilomètres, car ces derniers avaient été immobilisés par une tempête de neige. Des gens du Canada, des É.-U. et même de l’Europe se sont emparés de l’histoire du RC Bath et ont salué sa générosité et sa volonté à aider les autres.  

L’histoire du RC Bath refait les manchettes ce mois-ci. Une entreprise américaine de noix, Planters, a entendu parler de sa bonne action et a décidé de lui rendre hommage, ainsi qu’aux Marchessaults.

Cette année, plutôt que de dépenser 5 millions de dollars pour une publicité du Super Bowl, l’entreprise a décidé de mettre en valeur des personnes qui avaient faire preuve d’un dévouement sans bornes (le titre de la campagne en anglais est « A nut above »). L’entreprise a décidé de leur dédier des fonds, ainsi qu’aux initiatives qu’elles soutiennent. C’est ainsi que Planters a décidé de remettre une nouvelle voiture et un approvisionnement à vie de noix aux familles Bath et Marchessault.

Le RC Bath mentionne qu’il était surpris et « extrêmement heureux » lorsque Planters a communiqué avec lui.

« Nous avons reçu un message sur Messenger de Facebook. Ça commençait comme suit : “Cela peut vous sembler fou, mais c’est la vérité. Continuez de lire” », a-t-il expliqué. « L’entreprise a lu notre histoire et souhaitait nous remettre un cadeau. »

Le RC Bath a été impressionné par l’importante couverture médiatique de son histoire.

« Cela a été complètement fou, et j’ai été très occupé avec tous les appels et toutes les entrevues », a-t-il affirmé. « Au départ, je me disais que seuls quelques amis l’apprendraient sur Facebook, et que cela n’irait pas plus loin. De savoir que l’histoire fait pratiquement le tour du monde pour la deuxième fois, c’est assez surprenant. »

En décembre, le major-général Peter B. Andrysiak fils, commandant de l’armée américaine en Alaska, a envoyé au RC Bath un gros médaillon et une lettre de remerciements, et il a exprimé sa reconnaissance et son admiration envers la personnalité et l’intégrité du RC Bath.

Un entrepreneur et philanthrope canadien, W. Brett Wilson, a offert des vacances toutes payées au Yukon au RC Bath et à sa famille.

Selon le RC Bath, si cette histoire a suscité autant d’attention, c’est parce que les gens raffolent des bonnes nouvelles.

« Je remercie tous les gens qui me félicitent, me disent bravo pour le bon travail et me disent merci d’être gentil, ce genre de pensées là », a-t-il affirmé.

Depuis le trajet en voiture, le RC Bath est demeuré en contact avec Lynn Marchessault, et ils se parlent en ligne chaque jour.

Le fameux trajet en voiture

Lynn Marchessault roulait en voiture avec ses deux enfants. Elle était partie de la Géorgie et se rendait en Alaska, à la mi-novembre, pour rejoindre son mari, le sergent d’état‑major Tim Marchessault, qui est basé à Fort Wainwright, près de Fairbanks, en Alaska, avec les forces armées des États-Unis. Après plusieurs jours de déplacements, la mère et ses enfants se sont fait surprendre par une tempête dans le nord de la C.-B.

Dans ce cas-ci, le pouvoir des médias sociaux a été positif, car il a permis de réunir de nombreux intervenants de la communauté militaire, qui se sont assurés que la famille serait réunie.

« Teena Sew a été la première à venir en aide à Lynn », a expliqué le RC Bath. « À Pink Mountain, Lynn a indiqué qu’elle ne se sentait plus capable d’aller plus loin. Teena a donc fait un appel sur Facebook, et Tanya Hunt a vu sa publication. Elle l’a partagée et Joe Elliott l’a vue. Il l’a lui aussi partagée et je l’ai vu. En jetant un œil à la publication de Joe, j’ai remarqué que les gens souhaitaient aider ou faire un don en argent. Mais personne n’a vraiment offert de prendre la route. J’ai alors parlé à mon épouse et elle m’a dit : “Qu’est-ce que tu fais encore ici”? »

Le RC Bath a donc conduit Lynn, ses deux enfants, ses deux chiens et son chat avec une camionnette tirant une remorque U-Haul sur plus de 1 600 kilomètres, de Pink Mountain, en C.‑B., jusqu’à la frontière entre le Yukon et l’Alaska, près de Beaver Creek, au Yukon. Le trajet s’est étalé sur deux jours et demi.

Lorsque le RC Bath a appris que Lynn Marchessault était en difficulté, il n’a pas mis de temps à agir.

« C’est venu tout naturellement pour moi », a-t-il déclaré. « Je ne me suis pas vraiment demandé combien de temps ça prendrait ou quelque chose du genre. Ni comment je reviendrais à la maison parce que je savais que je pouvais compter sur Joe [Elliott] et mon député provincial, Don Davies, qui faisaient des démarches pour me ramener. J’ai tout laissé entre leurs mains. Certaines personnes avaient fait des dons en argent pour l’achat d’un billet d’avion, il restait simplement à trouver comment j’allais me rendre de Beaver Creek à Whitehorse. »

Pour le retour, un agent de la GRC a conduit le RC Bath de la frontière américaine jusqu’à Beaver Creek, puis un mécanicien de l’endroit l’a emmené jusqu’à Whitehorse. Il a passé la nuit à Whitehorse et il a pris son vol le lendemain.

Le service, une seconde nature pour le RC Bath

Le RC Bath est membre de la PRC Pouce Coupe depuis près de trois ans.

« Un de mes amis faisait partie des Rangers canadiens, et il m’a expliqué ce qu’ils faisaient. Ça semblait intéressant », a-t-il mentionné. « Un soir, j’ai assisté à une rencontre de patrouille. Les Rangers m’ont dit que c’était amusant et que, parfois, ils étaient appelés à aider les gens. Je me suis dit que c’était le genre de chose que j’aimerais faire. »

Bien que la plupart de l’entraînement ait été mis sur pause en raison de la COVID‑19 et des directives de la santé publique, le RC Bath a tout de même suivi le cours d’initiation de base des RC à la vie militaire et il a rencontré de nombreux Rangers et instructeurs des Rangers canadiens. Il aime rencontrer de nouvelles personnes et apprendre de nouvelles choses.

Avant de se joindre au 4 GPRC, le RC Bath a servi comme membre du Cadre des instructeurs de cadets (CIC) à Fort St. John ainsi que du Corps de cadets de l’Ontario. Il a servi au sein du CIC pendant cinq ans.