Home CFB Borden Engaging way to remember local Vets

Engaging way to remember local Vets

535
Canadian Vet Jack Tiernay
By / Par Brooke Belliveau, Citoyen Borden Citizen

If you’ve taken a stroll through Alliston in the last few weeks, you may have noticed a few new faces gracing the local businesses. These are the faces of local veterans, and their pictures are cropping up all around town on memorial banners.

This type of project began in a community just outside of Toronto, and has made its way closer to home. Other communities have placed their banners, showing current photos of veterans, on light posts. The members in Alliston felt that they had a better idea.

“We decided we were going to do it differently. We went with the young pictures… to give the visualization to the young people, that is the age [that they joined],” says Brian Bullis of the Alliston Legion.

“We can say lest you forget all you want, but there’s no meaning to it unless you visualize these men as younger men. The young kids see this, and now they can equate it with something,” says Bullis.

“We have stores phoning and asking for them now, and asking us to put them in. So we are the only one out of all of these places that it’s a true community event,” explains Bullis. Bullis himself grew up at CFB Borden, as his father is a past Base Chief Warrant Officer.

The project has become more successful than the group could have possibly imagined. There are approximately 55 different individuals being remembered throughout the community thanks to the effort of the Legion.

Also organizing the project is Hart Holmstrom. Holmstrom served in the Royal Canadian Air Force, and is very involved in the Alliston Legion. He says that he followed in his brother’s footsteps by deciding to serve his country.

“My brother served in the NATO force in Germany, so just recently I had one done for my brother. I’m very proud to have him recognized,” explains Holmstrom.

Another one of the faces you will come across is that of Jack Tiernay. The photo on Tiernay’s banner was taken on his first day in the Royal Canadian Navy. He was 19 years old. Now 96, Tiernay is one of the most senior members of the Legion, and a past president.

During World War II, Jack worked with telegraphs, as he had prior to the war, and helped to navigate convoys across the ocean. “Fortunately I came back without a scratch, but there was a lot of Naval people that went down to the bottom of the sea in that war. Terrible,” recalls Tiernay.

Tiernay commends those who have organized this project, offering his words of appreciation to both Bullis, and Holmstrom.

“So many people have become aware that at one time, these young pictures, they served their country,” says Tiernay. And how does he feel about seeing his own face on display in town? “Well, I’ll tell ya, I’m pretty proud.”

On November 11th, four special banners will be unveiled at the cenotaph. Two of them are fallen Afghanistan Vets from the area, a third for Sir Fredrick Banting, and a fourth for the Unknown Soldier.

Following the success of their project, Bullis and Holmstrom hope that more communities follow suit, adopting this fantastic and engaging way to remember their own veterans.


Une façon marquante de se souvenir des vétérans de la région

Si vous êtes allés à Alliston au cours des dernières semaines, vous avez peut être vu de nouvelles têtes à la devanture des entreprises locales. Ce sont des vétérans de la région, dont les photos sont affichées partout en ville sur des bannières commémoratives.

Ce projet, qui a vu le jour dans une banlieue de Toronto, s’est répandu peu à peu pour arriver jusqu’ici. D’autres villes ont mis leurs bannières arborant des photos récentes d’anciens combattants sur les réverbères. Les membres de la Légion d’Alliston ont décidé de faire mieux encore.   

« Nous avons décidé de faire les choses autrement, en affichant les photos des vétérans à un jeune âge… pour interpeller les jeunes, qui ont aujourd’hui l’âge auquel ces vétérans se sont engagés » explique Brian Bullis de la Légion d’Alliston.

« On a beau dire ‘Ne les oublions pas’, mais ça ne veut pas dire grand chose tant qu’on ne voit pas les jeunes hommes qu’ils ont été. Ces photos « parlent » plus aux jeunes qui  les voient aujourd’hui » précise Brian.

« Il y a des magasins qui nous appellent pour avoir des bannières. Alors c’est ici le seul endroit où le projet a pris une dimension pleinement communautaire » ajoute t il. Brian a lui même grandi à la BFC Borden, puisque son père a été adjudant chef à la base.

Le projet a dépassé toutes les attentes. Pas moins de 55 personnes sont honorées dans la communauté, grâce au travail de la Légion.

Également organisateur du projet, Hart Holmstrom a été membre de l’Aviation royale canadienne. Il est très actif à la Légion d’Alliston. Il dit qu’il a suivi l’exemple de son frère en décidant de s’engager pour son pays.

« Mon frère a servi dans la force de l’OTAN, en Allemagne alors, récemment, j’ai fait faire une bannière pour lui. Je suis très fier qu’il soit honoré » explique Hart.

Un autre visage que vous pourriez voir est celui de Jack Tiernay. Sa photo a été prise le jour où il est entré dans la Marine royale canadienne. Il avait alors 19 ans. Aujourd’hui âgé de 96 ans, M. Tiernay est l’un des membres les plus âgés de la Légion, dont il a été le président.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Jack était télégraphiste, comme il l’était avant la guerre, et il aidait les convois à traverser l’Atlantique. « Heureusement, je suis revenu sans une égratignure, dit il mais nombreux sont les marins qui ont fini au fond de l’eau pendant cette guerre. C’était terrible » rappelle t il.

M. Tiernay complimente les instigateurs de ce projet, et exprime sa gratitude à Brian et à Hart.

« Tant de gens ont découvert qu’à un moment donné, ces jeunes ont servi leur pays », dit il. Quant à l’idée de voir son visage affiché en ville, voici ce qu’il en pense : « Eh bien, je dois dire que je suis plutôt fier. »

Le 11 novembre, quatre bannières spéciales seront dévoilées au cénotaphe. Deux d’entre elles honoreront des vétérans de la région morts en Afghanistan, une troisième Sir Fredrick Banting et la quatrième le soldat inconnu.

Étant donné le succès de leur projet, Brian Bullis et Hart Holmstrom espèrent que d’autres localités suivront et adopteront cette façon originale et marquante de rendre hommage à leurs vétérans.