Home CFB Borden Marriage and close relationship conflict during COVID-19

Marriage and close relationship conflict during COVID-19

410

1. Dealing well with pressure is our best option

The massive disruption of our normal rhythms of life has the potential to bring stress to all areas of our lives including and possibly most likely in our closest contacts.  As we are confined to smaller spaces and without many of our normal outlets the chances of rubbing others the wrong way or being irritated by others is greater.  There are strategies for dealing with these potentials but simply trying to ignore and press on is not the most effective way.

 2. Try to be less easily offended.

During these times we need to keep small things small.  Don’t major the minors, don’t make mountains out of mole hills.  So many idioms that speak to this but practicing it is essential.  During times of heightened stress give yourself and your family permission to choose to not get worked up over small things. And related to that is this; try to minimize the things you do to irritate others.  Choosing to do the small things can remove irritants for around you.  Replace the toilet paper roll when empty; be a little tidier, replace the milk bag and if it was left empty by someone else realize the world won’t end if you let it slide.  Doing those little things and looking past them when others miss them will help remove the rocks from other people’s shoes and hopefully they will return the favour. 

3. Practice deliberate and intentional acts of kindness.

Choose to try a little harder to show kindness and love.  A little shameless plug for The Five Love Languages here.  This is a great time to think about how those people around you feel love most clearly; words of affirmation, physical touch and so on.  You can take the quiz at www.5lovelanguages.com if interested.  And remember that in this the consistent small acts often count more than occasional big one.

4. Deal with things quickly.

When you blow it or your loved one does don’t let things fester and grow.  Creating spaces where we can have “healthy” conflict in these kind of times is really important.  The key is keeping it healthy.  If you google fair fighting for couples you will find oodles of examples of good rules to adopt for normal healthy relationships and they are even more important now.  www.therapistaid.com/worksheet/fair-fighting-rules.pdf is a good option if you are stuck.

5. Get help if things get out of control

There are times when we find ourselves in places we can’t dig ourselves out of.  In those times especially it’s crucial to ask for help.  And doing so earlier than later is the best way to go.  Reaching out to mental health, the Padre, a known therapist, a pastor or religious leader or someone you trust doesn’t mean you are weak it means you are wise.    A cord of three strands isn’t easily broken; often that third strand is the one we need to bring into the situation if only just to bring some clarity or a bit of mediation.  And the goal is to come out of this season with the most important relationships in our lives intact.  And maybe even healthier than we went in.

By Padre Darren Milley


Mariage et conflits entre proches pedant la COVID-19

1. Bien gérer la pression est notre meilleure option.

La perturbation profonde qui affecte notre rythme de vie habituel a le potentiel d’engendrer du stress dans tous les aspects de notre existence, y compris et fort probablement dans nos relations avec nos proches. Comme nous sommes confinés dans des espaces plus restreints et que nous ne disposons pas d’un grand nombre de distractions, le risque d’agacer les autres ou qu’ils nous tombent sur les nerfs s’en trouve accru. Pour faire face à ces situations, il existe des stratégies, mais simplement essayer de les ignorer et d’aller de l’avant n’est pas celle qui est la plus efficace.

 2. Essayer d’être moins facilement offensé

Pendant cette période, nous devons veiller à minimiser les petites choses et à ne pas en faire des montagnes. Il est facile d’en parler, mais ce qui importe, c’est de passer de la parole à l’acte. Dans les moments de grand stress, donnez la permission à votre famille et à vous-même de choisir de ne pas vous énerver pour des broutilles. Et dans le même ordre d’idée, soyez conscient des gestes que vous posez qui irritent vos proches et évitez de les faire. Par des actions simples, vous pouvez éliminer les irritants : changez le rouleau de papier toilette, soyez un peu plus ordonné, remplacez le sac ou le carton de lait, et si c’est quelqu’un d’autre aurait dû le faire, dites-vous que ce n’est pas la fin du monde. En faisant ces simples gestes et en pardonnant à vos proches leurs petits oublis, avec un peu de chance, ceux-ci vous rendront la pareille.

3. Poser des actes de bonté intentionnels.

Faites un peu plus d’efforts pour faire preuve de gentillesse et d’amour. (Insertion ici d’une publicité gratuite pour Les cinq langages de l’amour.) C’est l’occasion idéale de réfléchir à la façon dont les personnes qui vous sont proches ressentent l’amour : par des paroles valorisantes, par le contact physique, etc. Vous pouvez répondre au questionnaire à www.5lovelanguages.com (en anglais seulement) si cela vous intéresse. Et n’oubliez pas que les petits gestes répétés ont plus de valeur que les grands gestes isolés.

4. Régler les problèmes rapidement.

Lorsque vous sortez de vos gonds ou que l’être aimé se fâche, ne laissez pas la discorde couver et s’envenimer. Il est vraiment important de créer des espaces où vous pouvez vivre des conflits « sains ». L’essentiel est que vous fassiez preuve de bonne foi. Si vous cherchez sur Google « l’art du compromis dans un couple », vous trouverez une foule d’exemples de bonnes règles à suivre pour maintenir des relations normales et épanouies. Ces règles sont encore plus importantes par les temps qui courent. Consultez le site www.therapistaid.com/worksheet/fair-fighting-rules.pdf (en anglais seulement) si vous êtes dans une impasse.

5. Obtenir de l’aide si la situation devient incontrôlable.

Il y a des moments où nous nous retrouvons dans des situations dont nous ne pouvons pas nous sortir. Il est alors particulièrement important de demander de l’aide, et de faire plus tôt que trop tard. Le fait de faire appel aux services de santé mentale, à l’aumônier, à un thérapeute reconnu, à un pasteur, à un chef religieux ou à quelqu’un en qui vous avez confiance ne signifie pas que vous êtes faible, mais que vous êtes sage. Une corde à trois brins ne se rompt pas facilement; souvent, c’est ce troisième brin qu’il faut retenir, ne serait-ce que pour éclaircir la situation ou tenter une médiation. Finalement, notre objectif est que les relations les plus importantes de notre vie sortent indemnes de la présente période. Et qu’elles soient peut-être même plus saines qu’elles ne l’étaient au départ.

Par Padre Darren Milley