Home National Military Spouse Employment Initiative: Nadine Kelley

Military Spouse Employment Initiative: Nadine Kelley

96

My family and I have moved around a lot.

From Moncton, New Brunswick, to Borden, Ontario, to Greenwood, Nova Scotia. My husband works as a firefighter, and when he got posted to Victoria, British Columbia, my family had to move across Canada from Greenwood, Nova Scotia. I wasn’t able to get a job transfer, so I decided to be a stay at home mom and run my own daycare.

When we got posted to Kingston, Ontario, I had a hard time finding a job. I heard of the Military Spouse Employment Initiative (MSEI) and applied. I ended up getting hired through the Canadian Army Doctrine and Training Centre Headquarters in March 2019. The process was easy and straight-forward.

In February 2020, I was hired by the 33 Canadian Forces Health Services Centre as a CD1 clerk in an indeterminate position. I love working at 33 Health Services. It has been a huge learning experience and I love working in a hospital setting!

This job gives me and my family peace of mind. Thanks to the MSEI, I will feel less stressed when we get posted again and I’ll be able to transfer my job, put it on hold, or have a better chance of finding a new job in the new location.

If I could give any advice to my fellow military spouses, it would be to not give up. It can be discouraging, and sometimes you feel helpless. But if you keep trying and updating your resume, you’ll eventually find an opportunity that is the right fit for you.

Thank you to the MSEI for providing my family this opportunity!

For more information on how to apply for a job or on how to access the inventory, visit the Military Spouse Employment Initiative website or contact the National Staffing Programs team.


Initiative d’emploi pour les conjoints de militaires : Nadine Kelley

Ma famille et moi avons beaucoup déménagé.

De Moncton, au Nouveau-Brunswick, à Borden, en Ontario, à Greenwood, en Nouvelle-Écosse. Mon mari travaille comme pompier, et lorsqu’il a été affecté à Victoria, en Colombie-Britannique, ma famille a dû traverser le Canada depuis Greenwood, en Nouvelle-Écosse. Je n’ai pas pu obtenir un transfert d’emploi, alors j’ai décidé de rester à la maison et de gérer ma propre garderie.

Lorsque nous avons été affectés à Kingston, en Ontario, j’ai eu du mal à trouver un emploi. J’ai entendu parler de l’Initiative d’emploi pour les conjoints de militaires (IECM) et j’ai posé ma candidature. J’ai fini par être embauchée par le Quartier général du Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne en mars 2019. Le processus a été facile et direct.

En février 2020, j’ai été embauché par le 33e Centre des services de santé des Forces canadiennes comme commis CD1 dans un poste à durée indéterminée. J’adore travailler au 33e Centre des services de santé. Ce fut une formidable expérience d’apprentissage et j’adore travailler dans un milieu hospitalier!

Cet emploi me permet, ainsi qu’à ma famille, d’avoir l’esprit tranquille. Grâce à l’IECM, je me sentirai moins stressé lorsque nous serons à nouveau affectés et je pourrai être mutée, être mise en attente ou avoir de meilleures chances de trouver un nouvel emploi dans le nouveau lieu de travail.

Si je pouvais donner un conseil à mes camarades conjoints de militaires, ce serait de ne pas abandonner. C’est parfois décourageant, et on peut se sentir impuissant. Cependant, si vous continuez d’essayer et de mettre à jour votre CV, vous finirez par trouver un emploi qui vous convienne.

Merci à l’IECM d’avoir offert cette possibilité à ma famille !

Pour obtenir plus de renseignements sur les modalités d’emploi et d’accès au répertoire, visitez l’Initiative d’emploi pour les conjoints de militaires, ou communiquez avec l’équipe des programmes nationaux de dotation.