Home National Sailor Profile: Lt(N) Stephanie Bengle

Sailor Profile: Lt(N) Stephanie Bengle

182
Lt(N) Stephanie Bengle, aboard Spanish ship ESPS Patiño, oversees a replenishment at sea with HMCS Halifax during Operation REASSURANCE./ La ltv Stephanie Bengle, à bord du navire espagnol ESPS Patiño, supervise un réapprovisionnement en mer avec le NCSM Halifax durant l'opération REASSURANCE, le 20 janvier 2020.

Lieutenant (Navy) (Lt(N)) Stephanie Bengle is the first of her family to serve Canada in the armed forces, and admittedly never considered military service until later in high school.

“I admit, it was never something I considered at first, but once I did my research I became very intrigued by it. Although I have no service members in my family, my father was the first person who piqued my interest in the Royal Canadian Navy (RCN),” says Lt(N) Bengle.

“Both my parents were my biggest supporters as I started to become interested in a career in the RCN and studying at Royal Military College of Canada (RMC). After deciding that RMC was the right fit for me, I enrolled in the RCN in 2010 and it’s been an adventure ever since.”

Since enrolling in the Royal Canadian Navy (RCN) in 2010 Lt(N) Bengle’s career has been nothing short of an adventure filled with both challenges and experiences that have helped her grow personally.

“My biggest career has most definitely been my recent deployment on Op REASSURANCE onboard Her Majesty’s Canadian Ship (HMCS) Halifax from July 2019 to January 2020,” says Lt(N) Bengle.

“It was my first deployment and it was quite a learning experience for me, in fact, I am still learning from it to this day. I do not think anything can prepare you for how it will feel to be disconnected from your world and routine back home.”

“I reminded myself that this experience was important and would give me the tools to be better in my career and to help others in the future.”

Even though the first deployment is a difficult experience shared by all who deploy, Lt(N) Bengle leaned on her close friends for support.

“Sharing that experience with them helped me and strengthened my bond with those members I consider my family. Second, I reached out back home to as many friend and family members as I could. The support from those closest to me helped keep me going and reminded me that I was fortunate to have such amazing people in my life.”

Lt(N) Bengle said she has stayed in the RCN because she knows it’s a good career for her, she values the security and opportunities it provides, and is proud to serve Canada.

“Although I did not see myself in this career when I was younger, I am truly thankful that I have found my place within the RCN and I am thankful to be a member.”

October marks Women’s History Month, and Lt(N) Bengle believes that the celebration of women’s achievements during the month has a profound effect on future generations of women.

“It has an impact on how young girls and women see themselves as strong, capable and inspiring beings,” said Lt(N) Bengle.

“By studying and honouring the women who have stood before us, we can have a greater appreciation for the challenges they have faced and the road they have paved for many of us today. I think it is incredibly important for each generation as young girls look up to these women who they see as role models, and they can feel inspired to reach further than they ever thought they could.”

One of Lt(N) Bengle’s role models is the RCN’s own Commodore (Cmdre) Josée Kurtz, whom she was fortunate to serve as Flag Lieutenant for while Cmdre Kurtz held command of Standing NATO Maritime Group Two (SNMG2).

“As our ship was the command platform I had ample time to learn from her. She has inspired me and motivated me in many ways,” explained Lt(N) Bengle.

“She paved many paths being the first woman to command a Canadian Patrol Frigate as well as the first woman to command a Standing NATO Fleet. Those two achievements are inspiring enough, but beyond those personal accomplishments she taught me many important lessons such as how to bring grace and humility to my job, and how to bring a sense of calmness and composure when things get complicated or frustrating.”

She says the best advice she has received is to fight through self-doubt and prove to myself that I am a capable person. “That advice is some of the most valuable to remember no matter who you are or what you do for a living,” says Lt(N) Bengle.

“I think it is advice I will call on when approaching any difficult job or challenge I face in my future and for the rest of my life.” 

Originally published by the Maple Leaf


Profil de marin : le Ltv Stephanie Bengle

La lieutenant de vaisseau (Ltv) Stephanie Bengle est la première de sa famille à servir le Canada dans les Forces armées canadiennes, et admet n’avoir jamais réfléchi à une carrière militaire avant sa dernière année d’études au secondaire.

« J’avoue, je n’avais jamais envisagé une carrière militaire, mais dès que j’ai commencé mes recherches, j’étais très intriguée. Même si personne dans ma famille n’avait fait son service militaire, mon père est le premier à avoir piqué ma curiosité pour la Marine royale canadienne », déclare le Ltv Bengle.

« Mes deux parents m’ont vraiment soutenue quand je me suis intéressée à une carrière dans la Marine royale canadienne et à étudier au Collège militaire royal. Après avoir décidé que le Collège militaire royal me convenait, je me suis enrôlée dans la Marine royale canadienne en 2010 et je vis l’aventure depuis. »

Depuis qu’elle s’est enrôlée dans la Marine royale canadienne en 2010, la carrière du Ltv Bengle est remplie d’aventures, de défis et d’expériences qui lui ont permis de s’épanouir.

« L’événement le plus marquant de ma carrière est certainement ma récente participation à l’opération REASSURANCE, à bord du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Halifax de juillet 2019 à janvier 2020 », raconte le Ltv Bengle.

« C’était mon premier déploiement, et j’avais beaucoup à apprendre. En fait, j’apprends encore à ce jour. Selon moi, rien ne permet de se préparer au sentiment d’être loin de son univers et de sa routine à la maison. »

Même si le premier déploiement est une expérience ardue commune à toutes les personnes qui prennent part aux déploiements, le Ltv Bengle a pu compter sur le soutien de ses meilleurs amis.

« Partager cette expérience avec eux m’a aidé et a renforcé le lien que j’ai avec les militaires que je considère comme ma famille. Ensuite, j’ai fait appel à tous mes amis et à ma famille à la maison. Le soutien des personnes qui m’étaient le plus cher m’a redonné courage et m’a rappelé combien j’étais chanceuse d’avoir ces personnes extraordinaires dans ma vie. »

« Je me suis dit que cette expérience était importante et qu’elle me donnerait les outils pour m’aider dans ma carrière et pour aider les autres. »

Le Ltv Bengle dit qu’elle est restée dans la Marine royale canadienne parce qu’elle sait que cette carrière est le bon choix pour elle. Elle apprécie la sécurité et les occasions que son emploi lui offre, et elle est fière de servir le Canada.

« Même si je ne me voyais pas dans cet emploi quand j’étais plus jeune, je suis grandement reconnaissante d’avoir trouvé ma place dans la Marine royale canadienne et d’être un de ses membres. »

Octobre marque le Mois de l’histoire des femmes; le Ltv Bengle croit que la célébration des réalisations des femmes pendant ce mois a un effet profond sur les générations futures de femmes.

« Cette célébration influence la manière dont les jeunes femmes se voient : fortes, capables et inspirantes », dit le Ltv Bengle.

« En étudiant et en honorant les femmes qui nous ont précédés, nous pouvons avoir une meilleure appréciation des difficultés qu’elles ont eu à surmonter et du chemin qu’elles ont tracé pour nous aujourd’hui. Je crois qu’il est incroyablement important pour chaque génération de jeunes filles de voir ces femmes comme des modèles, et de s’en inspirer pour repousser les limites de leurs ambitions. »

L’un des modèles du Ltv Bengle est la commodore (Cmdre) Josée Kurtz, de la Marine royale canadienne, auprès de qui elle a eu la chance de servir comme aide de camp, quand la Cmdre Kurtz occupait le poste de commandant du 2e Groupe maritime permanent OTAN (SNMG 2).

« Étant donné que notre navire était la plateforme de commandement, j’ai eu le temps d’apprendre d’elle. Elle m’a beaucoup inspirée et motivée », explique le Ltv Bengle.

« Elle a tracé la voie dans de nombreux domaines, en étant la première femme à commander une frégate de patrouille canadienne ainsi que d’être la première femme à commander une flotte permanente de l’OTAN. À elles seules, ces deux réalisations sont très inspirantes. Mais au-delà, elle m’a enseigné d’importantes leçons, dont celle d’apporter de la grâce et de l’humilité à mon travail, et comment garder mon calme et mon sang-froid quand les choses se compliquent ou qu’elles deviennent frustrantes. »

Elle dit que le meilleur conseil qu’elle a reçu est celui de persévérer malgré le doute envers elle-même, et de se prouver à elle-même qu’elle est capable. « Ce conseil est la chose la plus importante à garder à l’esprit, peu importe qui vous êtes ou ce que vous faites », dit le Ltv Bengle.

« Je crois que je vais me rappeler ce conseil chaque fois que j’aurai une tâche difficile ou ardue à faire pour le restant de mes jours ». 

Publié à l’origine par la Feuille d’érable