Home CFB Borden The Broken Bowl

The Broken Bowl

253

If our current life was a ceramic bowl, I think that we can all agree that this virus shattered it on the ground. Projects, relationships, desires, physical training, access to food, everything got dispersed in all directions in a huge BANG. And now that we look at the pieces, with maybe feelings of shock, anxiety, despair, or even anger, it seems impossible to fit all of it back together.

Nothing is the same anymore. Our lives are now splattered in pieces.

And the truth is, the current events will mark us as we move on.

It’s unavoidable. But it doesn’t have to stay with us as ugly scars.

Kintsugi is a beautiful traditional Japanese art that seems to have been invented around the fifteenth century. The technique is to use gold to reassemble broken ceramic, so that you can see the stripes of gold in the cracks. This form of art reminds us that when things break, it doesn’t mean that they can’t be fixed. On the contrary, they become even more valuable!

How can we rebuild our lives in a way that it will be even more beautiful, despite its new cracks? Where will we find the “gold” in our lives to fill the breakage? What tools will we use to fortify our resiliency?

Kintsugi doesn’t just happen: it takes a lot of conscious choices to find the gold to use, to decide how to place it and to beautifully secure it. 

Let’s be conscious of the choices and decisions we make over the next few months as we take care of ourselves and others, so that we may come out of this not marked with scars, but with lives adorned with beautiful golden lines, testimonies to our resilience.

By Padre MC Khadij


Le bol brisé

Si notre vie actuelle était un bol en céramique, je pense que nous pouvons tous nous entendre que ce virus l’a fait voler en éclats sur le sol. Les projets, les relations, les désirs, l’entraînement physique, l’accès à la nourriture, le tout s’est éparpillé dans tous les sens dans un énorme BOUM. Et maintenant que nous en voyons les morceaux, peut-être avec des sentiments de choc, d’anxiété, de désespoir ou même de colère, il nous paraît impossible de les recoller.

Plus rien n’est pareil. Nos vies sont maintenant fragmentées en morceaux.

Et en vérité, les événements actuels nous marqueront probablement. C’est inévitable.

Mais cela ne veut pas dire qu’ils doivent nous laisser avec des laides cicatrices.

Le Kintsugi est un magnifique art traditionnel japonais qui semble avoir été inventé vers le XVe siècle. La technique consiste à utiliser de l’or pour réassembler la céramique cassée, de façon à pouvoir voir les bandes d’or dans les fissures. L’essence de cet enseignement est que lorsque les choses se cassent, cela ne signifie pas qu’elles ne peuvent être réparées. Au contraire, elles peuvent devenir encore plus précieuses !

Comment pouvons-nous reconstruire notre vie de manière à ce qu’elle soit encore plus belle, malgré ses nouvelles fissures ? Ou trouvons-nous l’« or » dans nos vies pour combler les brisures ? Quels outils utilisons-nous pour renforcer notre résilience ?

L’art du Kintsugi ne se produit pas par hasard : il faut beaucoup de choix réfléchis et conscients pour trouver l’or à utiliser, pour décider comment le placer et pour le consolider en beauté.

Soyons conscients des choix et des décisions que nous ferons au cours des prochains mois en prenant soin de nous-mêmes et des autres, afin de pouvoir sortir de cette situation non pas marqués de cicatrices, mais plutôt de vies ornées de belles lignes dorées qui témoignent de notre résilience. 

Par Padre MC Khadij