Home CFB Borden The soul of man is the candle of God (Proverbs 20:27) /...

The soul of man is the candle of God (Proverbs 20:27) / Le souffle de l’homme est une lampe de l’Éternel (Proverbes 20:27)

151

Within each of us is the power to illuminate this world, to transform darkness into light. 

Just as a candle requires lighting before it can perform its function, so too, our souls must be kindled before they can brighten up our lives.  In turn, we are charged with the mission of illuminating the lives of others. We must all become ‘lamplighters’: igniting the sparks that lie dormant in one another’s hearts.

Today’s modern Chanukah Menorah (candelabra) is a symbol of igniting holy sparks. The Chanukah Menorah beautifully fulfills the function of spreading supernal light. But the question must be asked, “What is Chanukah?” The answer focuses on the miracle of the oil. We kindle a Menorah to commemorate the miracle of this lighted oil. 

Chanukah, in its simplest form is a celebration of the miraculous victory of the few over the many, the weak Judean Maccabee army against the mighty Greeks, and the miracle of finding one pure jug of oil.  The temple being desecrated, the Maccabees were looking for pure olive oil to light the Menorah. Miraculously, they found one small jug of oil, with the seal intact. Exactly enough oil for just one day. They rekindled the Menorah, and yet another miracle occurred – the oil lasted for eight whole days.

These are the miracles that we commemorate with Chanukah every year, which means there are messages which are relevant to us today.

Under the assault of environmental influences, any individual may find their inner “Sanctuary” — one’s attachment to and identification with God, invaded and contaminated by ideas alien to a moral, spiritual way of life. But deep inside each person, there is a “cruse of pure oil”, a tiny part of ourselves that remains pure and holy – a spark of the Divine which is indestructible and beyond defilement.

The Menorah, Hebrew for “lamp”, is one of the oldest and well known symbols of Judaism. For thousands of years, images of Menorahs have been prevalent in Jewish art, architecture, and culture. Over time, the Menorah has become an icon for Jewish culture and faith.

When we light the Menorah this Chanukah, we can be grateful for the private miracles woven into every part of our natural lives. 

The laws and customs observed on Chanukah, especially the lighting of the Menorah, are designed to publicize the fact that the Creator performed miracles then, and continues to perform wonders in our personal lives.

The Menorah lives on as a powerful symbol of transforming darkness into light and peace for the entire world.

This year, Chanukah is starting on Sunday evening, 22 December 2019 until Monday 30 December.

Happy Chanukah!


Nous avons tous en notre for intérieur le pouvoir d’illuminer ce monde, de transformer les ténèbres en lumière.  

Tout comme il faut allumer une chandelle pour qu’elle puisse remplir sa fonction, nous devons allumer notre âme pour qu’elle puisse éclairer notre vie. En retour, nous sommes chargés d’éclairer la vie des autres. Nous devons devenir des « allumeurs de lampes », en quelque sorte. C’est-à-dire que nous devons allumer les étincelles qui sommeillent dans le cœur des uns et des autres.

Aujourd’hui, la menorah (candélabre) moderne de Hanoukka représente ces étincelles sacrées. La menorah remplit admirablement sa fonction, qui est de répandre la lumière céleste. Mais qu’est-ce que Hanoukka? C’est le miracle de la fiole d’huile. Nous allumons la menorah pour commémorer ce miracle. 

Hanoukka, dans sa forme la plus simple, est une célébration de la victoire miraculeuse d’un petit groupe contre une plus grande masse, de la faible armée des Maccabées de Judée contre les puissants Grecs, et du miracle qu’a été la découverte de cette fiole d’huile pure. Le temple ayant été profané, les Maccabées cherchaient de l’huile d’olive pure pour allumer la menorah. Miraculeusement, ils trouvèrent une fiole d’huile, dont le sceau du grands prêtre était intact, mais cette huile était à peine suffisante pour un jour. Ils allumèrent la menorah, et un autre miracle se produisit, car l’huile dura huit jours.

Voilà les miracles que nous commémorons chaque année à Hanoukka, ce qui signifie qu’il y a des messages qui sont pertinents encore aujourd’hui.

Sous l’assaut des influences du milieu dans lequel nous nous trouvons, le « Sanctuaire » intérieur de tous, c’est-à-dire notre attachement et notre identification à Dieu, peut se retrouver envahi et contaminé par des idées étrangères à un mode de vie moral et spirituel. Or, au fond de chaque personne se trouve une « fiole d’huile pure », une petite partie de nous qui demeure pure et bénie; une étincelle divine indestructible qui ne peut être souillée.

La menorah, « lampe » en hébreu, est l’un des symboles les plus anciens et les plus connus du judaïsme. Son image est répandue dans l’architecture, la culture et l’art juifs depuis des millénaires. Au fil du temps, elle est devenue un symbole de la culture et de la foi juives.

En allumant la menorah à Hanoukka, nous pouvons être reconnaissants pour les miracles privés qui embellissent chaque partie du tissu que constitue notre vie naturelle. 

Les us et coutumes observés à Hanoukka, notamment l’allumage de la menorah, servent à faire connaître les miracles accomplis par le Créateur à l’époque, ainsi que ceux qu’Il continue d’opérer dans nos vies personnelles.

La menorah reste un symbole puissant de la transformation des ténèbres en lumière et en paix pour le monde entier.

Cette année, Hanoukka sera célébrée du dimanche soir 22 décembre 2019 au lundi 30 décembre. Joyeuse Hanoukka!

By/Par: Padre Levi Arouch