Home CFB Borden Torch Lighting could benefit all of Borden/L’illumination des flambeaux pourrait profiter à...

Torch Lighting could benefit all of Borden/L’illumination des flambeaux pourrait profiter à l’ensemble de Borden

122
Students, SMEs and Coaches hard at work creating a Training Plan Document for CFLTC, Music Division. / Les stagiaires, les EM et les instructeurs travaillent fort pour créer un plan d’instruction pour le CILFC, Division de la musique.

Each year, the Training Development Officer (TDO) students at the Canadian Forces Training Development Centre (CFTDC) undergo “Torch Lighting” exercises, an opportunity to put their skills to the test with hands on work and real-life cases.

The week-long event took place from 2-6 December, after three weeks of ‘design phase’ training where the students learned what was required to construct a Training Plan Document and completed in class simulations. Training plan documents are used by the military’s instructional facilities and outline their courses and course requirements. Many of these courses are months in length. These documents are created by operational TDOs, who act as curriculum developers, working closely with subject matter experts (SMEs) in the field.

During Torch Lighting, students work alongside SMEs under the guidance of coaches to complete a full Training Plan Document. 

“Torch Lighting allows us to do the whole process with real projects. When we’re just doing the scenarios in class, we aren’t facing the same challenges. With real experts, we identify more problems and have to find the solutions to them,” explained TDO student, Lt Laurie-Anne Bédard. 

The whole idea of Torch Lighting comes from the Training Development Branch’s badge. Worn on the berets of CAF members within the branch, it features a torch surrounded by golden leaves and topped with a crown. During this exercise, TDO students are metaphorically “lighting their torches” with their first glimpse of what work-life will be once they graduate.

LCdr Daniel Charron, the OC of Training Development, cannot emphasize the benefits of the activity enough:

“Students are working one-on-one with [SMEs], asking questions and learning what works and what doesn’t. They’re also learning to figure out what the best training approaches are,” he commented. “We can’t replicate that in a classroom,” Charron continued, explaining that “students will be well organized and have actual experience for day one on the job when they are doing this by themselves.”

The best part of the process is that it is truly symbiotic for everyone involved. The students get invaluable experience, and the SME’s walk away with actual documents they can use to further improve their courses. 

“They’re putting together a training plan for my school that we’ll submit to higher up for approval,” said WO Kaylee Longman of CFLTC, Standards Music Division and a 2019 Torch Lighting SME. “It will hopefully be in place for the next time we run this course, so [Torch Lighting] is incredibly valuable in that regard.”

Is your unit, squadron, or school interested in participating in 2020? Reach out to CFTDC for more information.


Chaque année, les stagiaires du cours d’officier du développement de l’instruction (ODI) du Centre de développement de l’instruction des Forces canadiennes (CDIFC) font des exercices d’« illumination des flambeaux ». C’est une occasion de mettre leurs compétences à l’épreuve avec du travail pratique et des situations réelles.

L’événement d’une semaine s’est déroulé du 2 au 6 décembre, après trois semaines de formation en « phase de conception », au cours desquelles les stagiaires ont appris ce qu’il fallait pour préparer un plan d’instruction, ce qu’ils ont fait dans le cadre de simulations en classe. Les plans d’instruction sont utilisés par les établissements d’instruction militaire et ils décrivent leurs cours et les exigences de ceux-ci, dont beaucoup sont échelonnés sur plusieurs mois. Ces documents sont créés par des ODI opérationnels, qui agissent à titre de concepteurs de programmes d’études et collaborent étroitement avec des experts en la matière (EM).

Pendant l’illumination des flambeaux, les stagiaires travaillent aux côtés des EM sous la direction d’instructeurs pour produire un plan d’instruction complet. 

« L’illumination des flambeaux nous permet de suivre tout le processus avec de vrais projets. Lorsque nous ne faisons que des scénarios en classe, nous ne faisons pas face aux mêmes défis. Avec de vrais experts, nous cernons davantage de problèmes et nous devons trouver des solutions », explique la stagiaire de l’ODI, la Lt Laurie-Anne Bédard. 

L’idée de l’illumination des flambeaux vient de l’insigne de la Direction du développement de la formation. Porté sur les bérets des membres des FAC au sein de ce service, il est doté d’un flambeau entouré de feuilles dorées et surmonté d’une couronne. Au cours de cet exercice, les stagiaires de l’ODI « illuminent leurs flambeaux » symboliquement avec leur premier aperçu de ce que sera leur vie professionnelle une fois qu’ils auront obtenu leur diplôme.

Le Capc Daniel Charron, le cmdt du développement de l’instruction, ne saurait trop insister sur les avantages de l’activité.

« Les stagiaires travaillent individuellement avec [les EM]. Ils posent des questions et apprennent ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Ils apprennent également à déterminer quelles sont les meilleures approches d’instruction, a-t-il commenté. Nous ne pouvons pas reproduire cela dans une salle de classe », a poursuivi le Capc Charron, expliquant que « les stagiaires seront bien organisés et auront de l’expérience concrète pour leur premier jour de travail lorsqu’ils seront seuls en poste ».

La meilleure partie du processus, c’est qu’il est vraiment symbiotique pour toutes les personnes concernées. Les stagiaires acquièrent une expérience inestimable et l’expert en la matière leur remet des documents qu’ils peuvent utiliser pour améliorer leurs cours. « 

Ils sont en train de préparer un plan d’instruction pour mon école et nous soumettrons ce plan à l’approbation d’un niveau supérieur », a déclaré l’Adj Kaylee Longman du CILFC, Normes, Division de la musique et EM de l’activité Illumination des flambeaux de 2019. Nous espérons qu’il sera en place pour la prochaine fois où sera donné ce cours, car l’(illumination des flambeaux) est incroyablement utile à cet égard. »

Votre unité, escadron ou école souhaite participer à l’activité en 2020? Communiquez avec le CDIFC pour obtenir de plus amples renseignements.

By/Par Zoe Côté