Home National A virtual group for relatives of CAF members

A virtual group for relatives of CAF members

384

Almost two years ago, two volunteers from the Military Family Resource Center – Montreal Region (MFRC), Joanne Saccomani and Ann Marcotte, launched a private group on Facebook for relatives of Canadian Armed Forces (CAF) newcomers. Their goal was to help them better understand how life works in the CAF.

Anne Marcotte explains that the duo were already collaborating in the presentations of the Military Life 101 workshops offered to parents and relatives of new CAF members by the MFRC. “We figured a discussion group would be very helpful.”

This is how the Families-relatives of the new soldiers group came into being. Its objective is to allow families and loved ones to discuss various topics such as the graduation ceremony of the Canadian Forces Leadership and Recruit School, to share photos or carpool offers. “They can talk to each other and support each other. We are also available to answer their questions,” explains Ms. Marcotte.

Two realities

Ann Marcotte

The two women, who saw their son enlist in the Forces, admit having a very different connection with the CAF. A former Royal Canadian Navy reservist, Anne Marcotte had several members of her family who made careers in the military world. “Watching my son become an officer was just normal for me.”

Joanne Saccomani

It was experienced differently by Joanne Saccomani, who had never had a direct connection to military life before her son told her he wanted to enlist. “Suddenly, I was facing an unknown world,” she explains.

Anne Marcotte maintains that several parents of new soldiers are in the same situation as her accomplice. “Many parents are anxious that their child has chosen such a profession. By helping them better understand military life, we are able to appease them.”

It was while becoming involved with the MFRC that Joanne Saccomani got to know Ann Marcotte. She explains that the chemistry is excellent between them. “We complement each other well. In fact, we represent the two types of parents we work with well.”

Currently, the group Familles-proches des nouveaux militaires/Families-friends of new military has nearly 350 members. The two women hope to get a lot more. “In fact, we had quite a few projects for this group that had to be put on hold due to the COVID-19 pandemic. Among other things, we wanted to organize in-person networking evenings to further promote exchanges between parents and relatives of military personnel,” says Ann Marcotte.

Once the pandemic is over, the two leaders of the Facebook group have every intention of implementing various activities that will promote the creation of links.

To access the Facebook group click here

By Yves Bélanger, Servir


Un groupe virtuel pour les proches de militaires

Il y a près de deux ans, deux bénévoles du Centre de ressources pour les familles de militaires – région Montréal (CRFM), Joanne Saccomani et Ann Marcotte, ont lancé un groupe fermé sur Facebook pour les proches des nouveaux militaires. Leur but était de les aider à mieux comprendre le fonctionnement de la vie au sein des Forces armées canadiennes (FAC).

Ann Marcotte explique que le duo collaborait déjà aux présentations des ateliers Vie militaire 101 offertes aux parents et proches de nouveaux militaires par le CRFM. «Nous nous sommes dit qu’un groupe d’échange serait fort utile.»

C’est ainsi que le groupe <I>Familles-proches des nouveaux militaires<I> a vu le jour. Son objectif est de permettre aux familles et aux proches d’échanger sur divers sujets comme la cérémonie de fin de cours de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes, de partager des photos ou des offres de covoiturage. «Ils peuvent échanger entre eux et se supporter mutuellement. Nous sommes également disponibles pour répondre à leurs questions», précise Mme Marcotte.

Deux réalités

Joanne Saccomani

Les deux femmes, qui ont vu leur fils s’enrôler dans les Forces, avouent avoir un lien très différent avec les FAC. Ancienne réserviste de la Marine royale canadienne, Ann Marcotte a eu plusieurs membres de sa famille qui ont fait carrière dans le monde militaire. «Voir mon fils devenir officier était tout ce qu’il y a de plus normal pour moi.»

Ann Marcotte

Cela a été vécu différemment par Joanne Saccomani qui n’avait jamais eu de lien direct avec la vie militaire avant que son fils lui annonce qu’il souhaitait s’enrôler. «Tout à coup, je faisais face à un monde inconnu», explique-t-elle.

Ann Marcotte soutient que plusieurs parents de nouveaux militaires sont dans la même situation que sa complice. «Beaucoup de parents sont anxieux à l’idée que leur enfant ait choisi un tel métier. En les aidant à mieux comprendre la vie militaire, nous arrivons à les apaiser.»

C’est en s’impliquant auprès du CRFM que Joanne Saccomani a fait la connaissance d’Ann Marcotte. Elle explique que la chimie est excellente entre elles. «Nous nous complétons bien. En fait, nous représentons bien les deux types de parents auprès de qui nous travaillons.»

Actuellement, le groupe <I>Familles-proches des nouveaux militaires<I> compte près de 350 membres. Les deux femmes espèrent en obtenir beaucoup plus. «En fait, nous avions pas mal de projets pour ce groupe qui ont dû être mis en veilleuse en raison de la pandémie de la COVID-19. Nous souhaitions entre autres organiser des soirées de réseautage en personne pour favoriser encore plus les échanges entre parents et proches de militaires», mentionne Ann Marcotte.

Une fois la pandémie terminée, les deux responsables du groupe Facebook ont bien l’intention de mettre en place différentes activités qui favoriseront la création de liens.

Pour accéder au groupe Facebook, appuyez ici

Par Yves Bélanger, Servir