Home Community Angus Borden Remembers | Borden se souvient

Borden Remembers | Borden se souvient

142

For Canadians coast to coast, Remembrance Day is a time to honour those who served and fell in service to our country, our way of life, and protecting the freedom of people around the world. No matter where we are, on 11 November, we remember. And yet, standing on the soil of CFB Borden feels different. 

It’s a connection to the past that we can touch and smell and feel. A connection to those we owe so much, to relatives we’ll never meet, family and friends we’ll never hold again. So many years later, all of it brings to light the importance of what happens at Borden today. 

“Being here on Remembrance Day is that connection between past, present and future,” said CFB Borden/MPGTG Honorary-Colonel Jennifer Armstrong, who attended the ceremony at Base Borden, referencing the important training for 1916 that happened at Borden’s own training trenches, the present of those training and instructing at Borden, and the future of new CAF recruits. “Being able to be here and being connected to all those pieces, it’s a moving time to be here.”

Base Commander Col Daniel Rivière was also in attendance and spoke to how it felt to be on Borden soil for this important ceremony.  

“To me it’s inspiration for the training that nowadays we do here in Borden. There’s been sacrifice that led to success but at a high cost, not just in terms of lives but families and husbands and wives, and children,” he said. “It’s an inspiration to what we still do today.”

Though the ceremony was private once again this year due to COVID-19 safety measures, that didn’t stop members of the community from gathering just outside the Base entrance to watch the ceremony from a distance – making it clear that this is a community that remembers. 

“Being here today and actually seeing some of the community come out and get that sense of community involvement again I think is great,” said Base Chief, Chief Petty Officer 1st Class Todd Jones. “It’s been a long year and a half, two years, and it’s nice to see people back out seeing what we do. And hopefully we can, as we move on, get bigger for next year and back to some sort of norm.”

The ceremony included readings, and blank artillery fired before and after the crowd fell quiet for two minutes of silence. It closed with the laying of commemorative wreaths, and the reading of the Act of Remembrance:

They shall grow not old, as we that are left grow old:
Age shall not weary them, nor the years condemn.
At the going down of the sun and in the morning
We will remember them.

By: Emily Nakeff, Editor

Borden se souvient

Pour les Canadiens et les Canadiennes d’un océan à l’autre, le jour du Souvenir est l’occasion de rendre hommage à ceux qui ont servi notre pays et qui sont tombés au combat pour notre mode de vie et la protection de la liberté des peuples du monde entier. Peu importe où nous sommes, le 11 novembre, nous nous souvenons. Or, lorsque nous nous trouvons sur le sol de la BFC Borden, le sentiment est différent. 

Nous y ressentons un lien avec le passé, un lien que nous pouvons toucher, sentir et ressentir. Nous ressentons un lien avec ceux à qui nous devons tant, avec des proches que nous ne rencontrerons jamais ainsi qu’avec les membres de la famille et les amis que nous ne reverrons plus jamais. Tant d’années plus tard, ce lien met en lumière l’importance de ce qui se passe à Borden aujourd’hui. 

« Être ici dans le cadre du jour du Souvenir nous permet de faire le lien entre le passé, le présent et l’avenir », a déclaré le colonel honoraire Jennifer Armstrong de la BFC Borden/GIGPM lors de la cérémonie à la base Borden. Elle faisait ainsi référence à l’important entraînement de 1916 qui a eu lieu dans les tranchées d’entraînement de Borden, à la réalité de ceux qui s’entraînent et s’instruisent à Borden aujourd’hui, et à l’avenir des recrues des FAC. « Il est émouvant de pouvoir être ici et d’être connectée à tous ces éléments. »

Le commandant de la base, le Col Daniel Rivière, était également présent. Il a expliqué ce qu’il ressent en se tenant sur le sol de Borden pour cette importante cérémonie.  

« Pour moi, c’est une inspiration pour l’entraînement que nous faisons aujourd’hui ici à Borden. Beaucoup de sacrifices ont contribué à ce succès et le coût a été élevé non seulement pour ce qui est des vies perdues, mais aussi pour les familles, les époux et les épouses, et les enfants, a-t-il déclaré. C’est une inspiration pour ce que nous faisons encore aujourd’hui. »

Bien que la cérémonie se soit déroulée en privé encore une fois cette année en raison des mesures sanitaires liées à la COVID-19, cela n’a pas empêché des membres de la collectivité de se rassembler à l’extérieur de l’entrée de la base pour assister à la cérémonie à distance. La collectivité a ainsi montré clairement qu’elle se souvient. 

« C’est formidable d’être ici aujourd’hui et de voir que des membres de la collectivité sont venus. Nous avons ainsi de nouveau l’impression que la communauté participe, a déclaré le chef de la base, le premier maître de 1re classe Todd Jones. La dernière année et demie, les deux dernières années ont été longues. C’est agréable de voir que les gens reviennent voir ce que nous faisons. Et j’espère que nous pourrons, à mesure que le temps passera, organiser une plus grande cérémonie l’an prochain et revenir un peu à la normale. »

Au cours de la cérémonie, nous avons pu entendre des lectures, et des tirs d’artillerie à blanc avant et après que la foule ait observé deux minutes de silence. La cérémonie s’est terminée par le dépôt de couronnes commémoratives et la lecture de l’Acte du Souvenir :

Ils ne vieilliront pas, comme nous, qui leur avons survécu.
Ils ne connaîtront jamais l’outrage ni le poids des années.
Quand viendra l’heure du crépuscule et celle de l’aurore, nous nous souviendrons d’eux.

Par : Emily Nakeff, éditrice