Home CFB Borden Raising the Pride Flag at Borden, Birthplace of Defence Team Pride Network

Raising the Pride Flag at Borden, Birthplace of Defence Team Pride Network

112
Chaplain Captain John Niles, founder and honorary chair of the Defence Team Pride Network. Photo credit: Avr Dustin LeVasseur / Le capitaine John Niles, aumônier, fondateur et président honoraire du Réseau de la fierté de l’Équipe de la Défense. Photo : Avr Dustin LeVasseur

Red for life.
Orange for healing.
Yellow for sunlight.
Green for nature.
Blue for harmony.
Violet for spirit. 

These are the colours of the Pride Flag, raised on the morning of 17 May as part of the fifth annual ceremony in recognition and celebration of the International Day Against Homophobia, Transphobia, and Biphobia.

The call went out the week before for Bases, Wings, Stations and Ships across Canada and posted abroad to fly the Pride Flag as a gesture of solidarity for the LGBTQ2+ community, and it was a call CFB Borden was happy to answer. 

“At Canadian Forces Base Borden, the Command Team is pleased to show support for members of the lesbian, gay, bisexual and transgender community,” Captain Dawn Manderson, 2408 Royal Canadian Army Cadet Corps and member of the Borden Pride Network addressed the small group gathered for the ceremony.

Now a national organization with branches across Canada, the Defence Team Pride Network (DTPN) was first formed right here at CFB Borden in 2015, by Chaplain Captain John Niles. The former first chair and co-chair, and current honorary chair has since gone on to support the expansion of the group across Canada. 

“It is so great to see a similar celebration of diversity and inclusion across the Canadian Armed Forces,” said Colonel J.M.Y.D. Rivière, Commander CFB Borden/MPGTG. “CFB Borden’s Pride Network broke ground as one of the first organizations of its kind in the entire CAF and set an example that many organizations across the country followed. The Base Chief, CPO1 Campbell, and I are extremely proud that CFB Borden is a part of this show of support for our members and their families.” 

LGBTQ2+ stands for lesbian, gay, bisexual, transgender, queer or questioning, two-spirited, and the plus sign representing a number of other identities. Today, all genders and sexual orientations are welcome on the Defence Team and have a right to feel safe at work and to be treated equally with dignity and respect. 

“It is essential the voices of the community be heard,” said Lt Col Bishop, DTPN Advisory Group Champion. “We all know that cultural changes can be hard. Despite the twenty years since the end of The Purge, some of our colleagues remain unable to serve openly due to harassment and discrimination. They deserve our support. This has to stop.” 

“This is a global commemoration to acknowledge the wrongs of the past,” Lt Col Bishop continued. “We all need to work together, all of us, to ensure a healthy and inclusive environment free of discrimination and bias towards lesbians, gays, bisexuals, transgenders, queers, and two spirit members. I encourage all of you to get involved in the Borden Pride Network.”

The DTPN has continued to grow, both locally at Borden and across Canada. Currently, there are more than 200 people from the LGBTQ2+ community and ED allies involved in DTPN.

“I hope that members when they see the flag on display will recognize that we are all part of a diverse team, and that we are all recognized and encouraged to contribute through our unique experiences, abilities, and perspectives within a respectful and inclusive environment to achieve whatever the mission may be,” said Colonel Rivière. “A team like this can achieve anything and surmount any challenge when we all work together.”

With Pride Month in June, the Defence Pride Network is looking forward to more activities on the base to continue the celebration and demonstration of support. 

To learn more or get involved with the Borden Pride Network, visit their Facebook page @BordenPrideNetwork contact +BordenPrideNetwork@forces.gc.on.

By Emily Nakeff


Hisser le drapeau de la fierté à Borden, berceau du Réseau de la fierté de l’Équipe de la Défense

Rouge pour la vie.
Orange pour la guérison.
Jaune pour les rayons de soleil.
Vert pour la nature.
Bleu pour l’harmonie.
Violet pour l’esprit. 

Ce sont les couleurs du drapeau de la fierté, hissé le 17 mai, en matinée, dans le cadre de la cinquième cérémonie annuelle de reconnaissance et de célébration de la Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie.

La semaine précédente, un appel avait été lancé aux bases, aux escadres, aux stations et aux navires du Canada et de l’étranger pour qu’ils arborent le drapeau de la fierté en signe de solidarité envers la communauté LGBTQ2+. La BFC Borden s’est fait un plaisir de répondre à cet appel. 

« L’équipe de commandement de la Base des Forces canadiennes Borden est heureuse de montrer son appui aux membres de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre », a déclaré la capitaine Dawn Manderson, 2408 Corps de cadets royaux de l’Armée canadienne et membre du Réseau de la fierté de Borden, devant un petit groupe de gens réunis pour la cérémonie.

Devenu une organisation nationale avec des antennes à l’échelle du Canada, le Réseau de la fierté de l’Équipe de la Défense a été créé ici même à la BFC Borden en 2015, par l’aumônier capitaine John Niles. L’ancien président et l’ancien coprésident, ainsi que l’actuel président d’honneur, ont depuis continué à soutenir l’expansion du groupe à travers le Canada. 

« C’est vraiment génial de voir une célébration de la diversité et de l’inclusion comme celle-ci dans l’ensemble des Forces armées canadiennes », a déclaré le colonel J.M.Y.D. Rivière, commandant de la BFC Borden/GIGPM. « Le Réseau de la fierté de la BFC Borden a été l’une des premières organisations du genre dans l’ensemble des FAC et a donné l’exemple à de nombreuses organisations partout au pays. Le chef de la base, le PM 1 Campbell, et moi-même sommes extrêmement fiers que la BFC Borden participe à cette manifestation de soutien pour nos militaires et leurs familles. » 

La communauté LGBTQ2+ représente les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres, allosexuelles ou en questionnement, bispirituelles, et le signe plus (+) représente un certain nombre d’autres identités. Aujourd’hui, tous les genres et toutes les orientations sexuelles sont les bienvenus au sein de l’Équipe de la Défense et ont le droit de se sentir en sécurité au travail et d’être traités avec dignité et respect. 

« Il est essentiel que les voix de la communauté soient entendues », a déclaré le lieutenant-colonel Bishop, champion du Groupe consultatif du Réseau de la fierté de l’Équipe de la Défense. « Nous savons tous que les changements de culture peuvent être difficiles. Malgré les 20 ans qui se sont écoulés depuis la fin de la Purge, le harcèlement et de la discrimination empêchent toujours certains de nos collègues de servir ouvertement. Ils méritent notre appui. Il faut que cela cesse. » 

« Il s’agit d’une commémoration mondiale visant à reconnaître les torts du passé », a poursuivi le lieutenant-colonel Bishop. « Nous devons tous travailler ensemble pour assurer un environnement sain et inclusif, exempt de discrimination et de préjugés à l’égard des lesbiennes, des gais, des bisexuels, des transgenres, des queers et des personnes bispirituelles. Je vous encourage tous à participer au Réseau de la fierté de Borden. »

Le Réseau de la fierté de l’Équipe de la Défense a continué à prendre de l’ampleur, à la fois ici à Borden et dans l’ensemble du Canada. À l’heure actuelle, plus de 200 membres de la communauté LGBTQ2+ et d’alliés de l’Équipe de la Défense se sont joints au Réseau de la fierté de l’Équipe de la Défense.

« J’espère que les membres, lorsqu’ils verront le drapeau flotter dans le vent, reconnaîtront que nous faisons tous partie d’une équipe diversifiée, que nous sommes tous reconnus et que l’on nous encourage à contribuer grâce à nos expériences, nos capacités et nos points de vue uniques dans un environnement respectueux et inclusif pour réaliser la mission, quelle qu’elle soit », a déclaré le colonel Rivière. « Une équipe comme celle-ci peut accomplir n’importe quoi et surmonter n’importe quel défi lorsque tous ses membres travaillent ensemble. »

Avec le Mois de la fierté, en juin, le Réseau de la fierté de l’Équipe de la Défense se réjouit à l’idée de tenir d’autres activités sur la base pour continuer à célébrer et à démontrer son appui. 

Pour en savoir plus, ou pour vous joindre au Réseau de la fierté de Borden, consultez leur page Facebook (@BordenPrideNetwork) ou envoyez un courriel au +BordenPrideNetwork@forces.gc.on.

Par Emily Nakeff