Home CFB Borden Taking Out the Garbage | Sortir les poubelles

Taking Out the Garbage | Sortir les poubelles

137

One summer morning, I noticed the distinct and peculiar smell of a skunk lingering in the air. After a quick search, it seemed the skunk had probably sprayed the side of my garage and had left the vicinity.

Several days later, I noticed my neighbour was washing out his green bin. I asked him what it was that he was doing. He had come upon an unfortunate mess: he had forgotten to take his green bin out the previous week and it had been knocked over by the wind. One night, a skunk had climbed inside the green bin to dine upon the compost and found itself trapped when the lid of the bin was jammed shut. Unfortunately, the skunk had perished inside the green bin due to the heat of the summer weather. The smell that I had discovered several days before was the expired skunk inside my neighbour’s green bin.

The story is a good reminder that we all have “garbage” in our life that needs to be attended to. We should not let it sit and potentially attract other things that may end up causing a bigger mess in our lives. We all need to, proverbially, “take out the garbage”.

We have hurts, traumas, stressors, and disappointments that need attention. Little things can pile up quickly and can cause us to spin or spiral when life becomes overwhelming.

We can benefit from taking time to talk with a friend, a unit Sentinel, a mentor, a supervisor, a chaplain or a counsellor to discuss some of the messiness that we may have accumulated or simply have set aside in our life. We need to take out the garbage in our life so that we can be emotionally, mentally, and spiritually healthier individuals.

By: Padre Thich Truong, Course Director, CFChSC

Sortir les poubelles

Un matin d’été, j’ai remarqué qu’il flottait dans l’air l’odeur forte et particulière d’une mouffette. Une recherche rapide a révélé que la mouffette avait probablement aspergé le côté de mon garage avant de quitter les environs.

Quelques jours plus tard, j’ai aperçu mon voisin en train de laver sa poubelle verte. Je lui ai demandé ce qu’il était en train de faire. Il s’était mis dans un sale pétrin : il avait oublié de sortir sa poubelle la semaine précédente, et celle-ci avait été renversée par le vent. Une nuit, une mouffette avait grimpé à l’intérieur pour se nourrir et s’était retrouvée piégée lorsque le couvercle s’était rabattu. La chaleur estivale a malheureusement eu raison de l’animal : l’odeur que j’avais remarquée quelques jours auparavant était celle de la mouffette qui avait rendu l’âme dans le bac vert de mon voisin.

Cette anecdote a de quoi nous rappeler que nous avons tous dans notre vie des « déchets » dont il faut s’occuper. Il ne faut pas les laisser traîner, car ils pourraient attirer autre chose et en venir à provoquer un désordre encore plus grand dans notre vie. Si je puis m’exprimer de façon proverbiale, nous avons tous besoin de « sortir les poubelles ».

Nous avons des blessures, des traumatismes, des facteurs de stress et des déceptions qui requièrent notre attention. Les petites choses peuvent s’accumuler rapidement et nous entraîner dans une spirale lorsque nous nous sentons dépassés.

Il peut être bénéfique de faire appel à un ami, à une sentinelle d’unité, à un mentor, à un superviseur, à un aumônier ou à un conseiller pour discuter de certaines parts de désordre que nous avons peut-être accumulées ou simplement mises de côté au cours de notre vie. Nous devons évacuer les déchets de notre vie pour être des individus plus sains sur les plans émotionnel, mental et spirituel.

Par : Padre Thich Truong, directeur de cours, CEAFC