Home CFB Borden A brief history of CFB Borden

A brief history of CFB Borden

329
Source - Huron County Museum and Historic Gaol

Did you know that Canada History week is from 1 – 7 July

We’re taking the opportunity to provide our readers with a coffee-break-sized history lesson on Base Borden: why it was built, how it has evolved and what it stands for today. Keep reading to learn more in under 10 minutes!

Known in the early 20th century as “Sandy Plains,” the government acquired the land CFB Borden was built on to prepare Canadian Expeditionary Force Battalions for duty overseas. 

Under the guidance of Sir Sam Hughes, the Minister of Militia and Defense at the time, CFB Borden was officially opened in 1916 as “Camp Borden” to train troops for the First World War.

Thousands of these soldiers trained in Borden, where the vast fields and wooded areas were well suited for simulated trench warfare. 18km of trenches were built and used as part of their training throughout these first few years.

Rifle range at Camp Borden, 1916. Source Huron County Museum and Historic Gaol

A year later, in 1917, the first Canadian Air Force Station was established in Borden, where pilots from the Royal Naval Air Service and the Royal Flying Corps were trained. By 1924, Borden was the largest air station in the country. 

Camp Borden continued to grow throughout the 1920s and was designated a permanent army training base in the 1930s. Soon thereafter, schools were created in several fields, including signals, armour, infantry, service corps, medical, dental, intelligence and nuclear.

Since unification of the Canadian Armed Forces in 1968 – that is, the merging of the Army, Navy and Airforce – CFB Borden has developed into an integrated training base. Various schools have come and gone or been amalgamated. 

Currently, CFB Borden is the CAF’s largest training establishment. Now in its second century of operations, the base is home to over 11 schools as well as and several units, which employ over 3,000 military members, 1,500 civilians, and train 20,000 students each year. 

More than just a place of employment, the base also contains approximately 1,300 Residential Housing Units, and several elementary schools, which provide both living quarters and accommodation for many members and their families. 


Un bref historique de la Base des Forces canadiennes (BFC) Borden

Saviez-vous que la Semaine de l’histoire du Canada se tient du 1er au 27 juillet?

Nous profitons de l’occasion pour offrir à nos lecteurs une leçon d’histoire sur la BFC Borden, qui peut se lire facilement dans le cadre d’une pause-café. Pourquoi la BFC Borden a-t-elle été construite? Quelle a été son évolution au fil des ans? Et qu’en est-il aujourd’hui? Pour en savoir plus en moins de dix minutes, poursuivez votre lecture!

Au début du XXe siècle, la BFC Borden est connue sous l’appellation de « Sandy plains ». Le gouvernement fait l’acquisition du terrain sur lequel la Base sera construite dans le but de préparer les bataillons du Corps expéditionnaire canadien à servir outre-mer.

Sous la direction de sir Sam Hughes, qui était le ministre de la Milice et de la Défense à l’époque, la BFC Borden est inaugurée en 1916, sous le nom de « Camp Borden », qui se voit confier comme mission de former les troupes en prévision de la Première Guerre mondiale.

Des milliers de soldats sont formés à Borden, où les champs vastes et les zones boisées se prêtent bien à la simulation de la guerre de tranchées. 18 kilomètres de tranchées sont creusées et sont utilisées dans le cadre de l’entraînement des soldats au cours des premières années.

Un an plus tard, soit en 1917, la première Station de l’Aviation royale canadienne est établie à Borden et devient un lieu de formation pour des pilotes du Royal naval air service et du Royal flying corps. En 1924, Borden abrite la plus grande station aérienne au pays.

Tout au long des années 1920, le Camp Borden continue de prospérer et, au cours des années 1930, il est désigné comme étant une base d’instruction permanente de l’Armée de terre. Peu de temps après, différentes écoles spécialisées y sont établies, notamment en matière de transmissions, de blindés, d’infanterie, d’intendance, de médecine, de soins dentaires, de renseignements et de défense nucléaire.

Depuis l’unification des Force armées canadiennes (FAC) en 1968, c’est-à-dire le fusionnement de l’Armée de terre, de la marine et de l’Aviation, la BFC Borden est devenue une base d’instruction intégrée et différentes écoles y ont été créées, éliminées, ou encore fusionnées.

À l’heure actuelle, la BFC Borden est la plus grande base d’instruction des FAC. À l’aube de son deuxième siècle d’existence, la Base abrite onze établissements d’instruction, de même que différentes autres unités, qui emploient plus de 3 000 militaires et de 1 500 civils et qui forment chaque année 20 000 stagiaires.

La BFC Borden n’est pas seulement un lieu de travail, puisqu’elle compte environ 1 300 unités de logement résidentiel et logement pour célibataires qui permettent d’abriter de nombreux militaires et leurs familles.

By/Par Zoe Côté