Home CFB Borden LCol Suzanne Raby: A pioneer of her time | Le Lcol Suzanne Raby : une...

LCol Suzanne Raby: A pioneer of her time | Le Lcol Suzanne Raby : une pionnière de son époque

1240

By/Par: Yanik Gagnon, Citoyen Borden Citizen, Photo provided by: LCol Suzanne Raby

LCol Raby (1st row 4th from right.)on her enrolment day, June 1, 1980, at the Black Forest Officers Mess in Lahr, Germany.

Le Lcol Raby (1er rang 4ème à partir de la droite.) lors de son enrôlement, le 1er juin 1980, au mess des officiers Black Forest, à Lahr, en Allemagne.

After nearly four decades serving in the Canadian Armed Forces (CAF), Lieutenant Colonel (LCol) Suzanne Raby is ready to close this chapter of her life and retire from the Forces.

LCol Raby, who is currently the Deputy Commander of the Canadian Forces Recruiting Group headquarters at CFB Borden, enrolled in the CAF in 1980 at CFB Lahr, Germany. At the age of 18, LCol Raby instantly became a pioneer as one of the first women to attend the Royal Military College of Canada (RMCC) on August 30, 1980.

While that might have been a ground-breaking moment for the Forces and the College, LCol Raby said that at the time she didn’t feel that special.

“Everyone else made a big deal of it at the time though, because it was pointed out over and over that we were the first class with women, and we were called ‘lady cadets’,” LCol Raby said. “There was some lack of acceptance by the other year cadets at the time. Looking back, I guess we had a lot to prove, but I didn’t realize it at the time. I just behaved like every other first year cadet.”

With only five per cent of the CAF being women in 1980, LCol Raby became a part of a small group. Today, the percentage has reached 15 per cent. LCol Raby, continues to work hard in conjunction with the Strong, Secure, Engaged Defence Policy to increase recruitment of women within the CAF.

“CFRG hosted four working groups to delve into the issues surrounding the recruitment of women.  One of the successes is that there are now aspirational recruiting goals for women for every occupational trades in the CAF,” said LCol Raby. “The goal is to go from the current 15 per cent, to 25.1% in ten years, and that will take a lot of hard work.”

LCol Raby’s career began with obtaining a Bachelor Degree in Commerce from RMCC in 1984. Upon graduation, her first posting was in CFB St-Jean at Base Transportation as the Mobile Support Equipment Officer.

From then on, LCol Raby’s career took her across Canada and the world, with postings in 19 Wing Comox, B.C., 8 Wing Trenton, Ont., CFB Borden, Ont, 17 Wing Winnipeg and the National Defence Headquarters before returning to Borden in the year 2016. Her overseas deployments included working in the United Arab Emirates and the Netherlands.

LCol Raby said she is thankful for the rewarding opportunities the CAF brought her, including a varied career with many different types of employment and  the opportunity to travel the world.

“The military gave me a great deal of self-confidence and the knowledge that I was capable of doing anything that I set my mind to,” LCol Raby said.

Now at CFB Borden, she will retire in August 28, 2018, after 38 years of service. Her retirement plans consists of staying in central Ontario with her partner, where she wishes to write novels.


Après près de quatre décennies au service des Forces armées canadiennes (FAC), le lieutenant‑colonel (Lcol) Suzanne Raby est prête à clore ce chapitre de sa vie et à prendre sa retraite des Forces.

Assumant actuellement les fonctions de commandant adjoint du quartier général du Groupe du recrutement des Forces canadiennes (GRFC) à la Base des Forces canadiennes (BFC) Borden, le Lcol Raby s’est enrôlée dans les FAC en 1980, à la BFC Lahr (Allemagne). Le 30 août 1980, elle était l’une des premières femmes à fréquenter le Collège militaire royal du Canada (CMRC), devenant ainsi une pionnière du haut de ses 18 ans.

Bien que cela ait été révolutionnaire pour les Forces et le Collège, le Lcol Raby soutient qu’elle ne se sentait pas si spéciale à ce moment.

« Tous les autres en faisaient toute une histoire. Ils soulignaient encore et encore le fait que nous étions la première classe de femmes et ils nous appelaient les “femmes élèves-officiers” », a souligné le Lcol Raby. « Il y avait un certain manque d’acceptation de la part des élèves-officiers de l’autre année. En y repensant, je suppose que nous avions beaucoup à prouver, mais je n’en étais pas consciente à ce moment-là. Je me suis simplement comportée comme tout autre élève-officier de première année. »

En 1980, le Lcol Raby faisait partie du maigre 5 pour cent de femmes au sein des FAC. Aujourd’hui, ce nombre s’élève à 15 pour cent. Elle continue de travailler parallèlement à la nouvelle politique de défense Protection, Sécurité, Engagement afin d’accroître le recrutement des femmes militaires.

« Le GRFC a été l’hôte de quatre groupes de travail visant à examiner les questions relatives au recrutement des femmes. Cela a permis d’établir des objectifs de recrutement ambitieux pour tous les groupes professionnels des FAC », a affirmé le Lcol Raby. « Le but est de passer de 15 à 25,1 pour cent en dix ans et cela nécessitera beaucoup de travail. »

Le Lcol Raby a obtenu un baccalauréat en commerce du CMRC en 1984, puis elle a été affectée pour la première fois à titre d’officier du matériel mobile de soutien au service des transports de la BFC St-Jean.

Depuis, sa carrière l’a amenée partout au Canada et dans le monde. Elle a été assignée à la 19e Escadre Comox (C.-B.), à la 8e Escadre Trenton (Ont.), à la BFC Borden (Ont.), à la 17e Escadre Winnipeg (Man.) et au Quartier général de la Défense nationale avant de retourner à Borden en 2016. Ses missions à l’étranger l’ont amenée à travailler, entre autres, aux Émirats arabes unis et aux Pays-Bas.

Le Lcol Raby remercie les FAC de lui avoir offert une carrière diversifiée, des occasions enrichissantes, différents types d’emploi et des affectations partout dans le monde.

« Les Forces armées m’ont permis de développer une grande confiance en moi et de réaliser que je peux accomplir tout ce que je décide de faire », a souligné le Lcol Raby.

Maintenant affectée à la BFC Borden, elle prendra sa retraite en août 2018, après 38 années de service. À la retraite, elle prévoit demeurer dans le centre de l’Ontario avec la personne qui partage sa vie et elle espère continuer d’écrire ses romans.