Home Community Angus “The Word is Spreading” / « La nouvelle se propage »

“The Word is Spreading” / « La nouvelle se propage »

615

National Peacekeepers Day celebrated locally with a “moving and respectful ceremony”

With a local theme aimed at highlighting imagery of those who served, the newly named “Gerry Tremblay CD Central Ontario Chapter” of the Canadian Association of Veterans in United Nations Peacekeeping held its 15th annual ceremony at Peacekeepers Park in Angus on 9 August – all part of the nationally recognized day. Organizers were very happy with the weather, the parade and the attendance of many from CFB Borden, regional police agencies and organizations, and surrounding communities.

“The word is spreading out there about who we are and what the park represents,” said Fern Taillefer, a retired Canadian Armed Forces (CAF) Veteran and peacekeeper, and the local chapter president. “It’s the one time of year where we can get together to celebrate and remember what our Canadian peacekeepers / peacemakers have done for our country, while also remembering our present and future peacekeepers and their families.”

The chapter’s local theme – “bringing their faces into the light” – has also been a huge success.

“You put a face to a name and it brings that name alive,” said Taillefer. “It’s more than just a name – there is a real person behind that name and the pictures on the mini walls depict that.” 

A face to a name

Putting a face to a name that is inscribed on the wall of honour was an idea conceived and implemented by Don Ward, a former CAF peacekeeper who served in Cyprus. Ward has spent countless hours volunteering his time and effort – researching, painting and putting the imagery together for the walls. It is his passion and his way of expressing how much he respects what our Canadian peacekeepers have done.  

These efforts and respect are not only a tribute to those who served, but also to the families of those who gave their lives serving Canada and the international community – including several Silver Cross Mothers in attendance. 

 “We have attended this ceremony for nine years now – each year it is a very moving and respectful ceremony,” said Carol Collier, a Silver Cross Mother who lost a son in Afghanistan. “Everything about this tribute is done by very humble people – with great things accomplished by great people.”

National Peacekeepers Day is about recognition and commemoration. The date (9 August) was chosen as the greatest single loss of Canadian lives on a peacekeeping mission in 1974 when Canadian peacekeepers, serving with the United Nations Emergency Force in Egypt and Israel, were flying in a CAF “Buffalo” transport aircraft that was shot down by Syrian air defence missiles while preparing to land at Damascus, Syria on a regular resupply mission. There were no survivors.

The wall at Peacekeepers Park is a tribute to all peacekeepers who have made the ultimate sacrifice and includes the names of 118 Canadian peacekeepers who gave their lives in the cause of peace while serving with United Nations and other peacekeeping missions or peace support operations. It also includes the names of the 158 Canadian soldiers who lost their lives in Afghanistan, three RCMP members killed in Haiti, and a small representation of the veterans killed in Korea during peacekeeping duties.


La Journée nationale des casques bleus célébrée lors d’une cérémonie émouvante et chaleureuse dans
la région

Le 9 août, la succursale du centre de l’Ontario de l’Association canadienne des vétérans des forces de la paix pour les Nations Unies, qui porte maintenant le nom de Gerald Tremblay CD, a organisé la 15e cérémonie annuelle au Parc des Gardiens de la Paix à Angus. Le thème local visait à mettre en valeur les images de ceux qui ont servi le Canada dans le cadre d’une journée reconnue au niveau national. La météo, le défilé et la participation du public étaient au rendez-vous et la présence d’un grand nombre de membres de la BFC Borden, des services de police régionaux, des organisations locales et des communautés voisines a fait le bonheur des organisateurs.

« La nouvelle se propage sur qui nous sommes et ce que le parc représente », a déclaré Fern Taillefer, ancien combattant et casque bleu des Forces armées canadiennes (FAC), et président de la succursale locale. « C’est le seul moment de l’année où nous pouvons nous réunir pour célébrer et nous souvenir des casques bleus et des artisans de la paix canadiens qui ont servi notre pays. Nous en profitons aussi pour nous souvenir de nos casques bleus actuels et futurs et des familles qui les ont accompagnés ».

Le thème de la succursale locale, « Mettre leur visage en lumière », a été un franc succès.

« Vous associez un visage à un nom et vous obtenez une histoire », dit M. Taillefer. « C’est plus qu’un nom, il y a vraiment quelqu’un derrière ces noms et les murailles de photos le prouvent. »

L’idée d’associer un visage à un nom inscrit sur la Liste d’honneur vient de Don Ward, un ancien casque bleu des FAC qui a servi à Chypre. M. Ward a consacré d’innombrables heures bénévoles à faire des recherches puis peindre et assembler les images. Il s’agit d’une passion pour lui et une manière d’exprimer à quel point il est reconnaissant de ce que nos casques bleus canadiens ont accompli.  

Nous ne rendons pas seulement hommage à ceux qui ont servi le Canada et la communauté internationale, mais aussi aux membres de leurs familles qui les ont soutenus. À ce sujet, plusieurs Mères décorées de la Croix d’argent étaient présentes pour la cérémonie. 

« Nous assistons à cette cérémonie depuis maintenant neuf ans et chaque année nous sommes très émues et honorées », a déclaré Carol Collier, une Mère décorée de la Croix d’argent qui a perdu un fils en Afghanistan. « Les organisateurs de la cérémonie sont très humbles. Ils accomplissent de grandes choses avec des gens formidables. »

La Journée nationale des casques bleus est une journée de reconnaissance et de commémoration. Le choix de la date du 9 août représente le jour où le Canada a perdu le plus grand nombre de soldats lors d’une mission de maintien de la paix en 1974. Les casques bleus canadiens, servant dans la Force d’urgence des Nations Unies en Égypte et en Israël, volaient à bord d’un aéronef de transport Buffalo des FAC. Celui-ci a été abattu par des missiles de défense aérienne de l’armée syrienne alors que l’équipage canadien se préparait à une opération normale d’approvisionnement à Damas, en Syrie. Aucun des passagers n’a survécu. 

La Liste d’honneur du Parc des Gardiens de la Paix honore la mémoire de tous les casques bleus qui ont fait le sacrifice ultime. On y retrouve les noms de 118 soldats canadiens qui ont combattu pour la paix dans le cadre des missions des Nations Unies ou de soutien de la paix. Les noms des 158 soldats canadiens qui ont perdu la vie en Afghanistan, de trois membres de la GRC tués en Haïti et de quelques anciens combattants tués durant la guerre de Corée dans le cadre de missions de maintien de la paix y figurent également.

By/Par: Mark Giles