Home Featured Stories Canada’s last Victoria Cross winner: Lieutenant (N) Robert Hampton Gray

Canada’s last Victoria Cross winner: Lieutenant (N) Robert Hampton Gray

238
Photo: Memorial to Lt (N) Robert Hampton Gray, VC, DSC, at Onagawa Wan, Japan, November 2008. Photo credit: Capt (N) A.H. Langlois. / Photo : Monument commémoratif du Ltv Robert Hampton Gray, V.C., D.S.C., à Onagawa Wan, au Japon, novembre 2008. Photo : Capv A. H. Langlois.

Lieutenant (N) Robert Hampton Gray, VC, DSC, has the distinction of being Canada’s last Victoria Cross winner. Lt (N) Gray was also a member of the Royal Canadian Navy Volunteer Reserve (RCNVR), colloquially known as “The Wavy Navy.”

Gray, also known as ‘Hammy,’ was born on the 2nd of November 1917, in Trail, British Columbia to John and Wilhelmina Gray. 

Upon graduating from the University of Alberta and the University of British Columbia, Gray originally intended to attend medical school at McGill University in Montreal. Instead, he enrolled in the RCNVR in 1940 at HMCS Tecumseh Naval Reserve Division in Calgary.

He commenced training as a naval pilot with the Royal Navy’s Fleet Air Arm in September of1941, which included a training course at No. 31 SFTS near Kingston.

Gray flew Hawker Hurricanes in the African campaign for two years with 747 Squadron, before transferring to No. 1841 Squadron and flying the Corsair fighter aircraft, based on the Royal Navy’s HMS Formidable.

On 29 August 1944, Gray received the first of many awards when he was mentioned in dispatches for his participation in an attack on three destroyers, during which his plane’s rudder was shot off.

In April 1945, HMS Formidable joined the Royal Navy fleet in the Pacific Campaign, where Formidable was involved in strikes on the Japanese mainland. Gray aided in sinking a Japanese destroyer in the area of Tokyo, an action that earned the Distinguished Service Cross (DSC), a medal awarded to him for, “gallantry during active operations against the enemy at sea.”  

Unfortunately, Gray wouldn’t live to see the medal pinned on his chest.

On 9 August 1945 at Onagawa Wan, Japan, Gray was killed while leading a low-level attack on a Japanese destroyer. With his aircraft in flames and in the face of heavy fire from shore batteries and several Japanese ships, a wounded Gray succeeded in sinking one destroyer with a direct hit before his airplane crashed into the bay. His body was never recovered.

Gray was one of the last Canadians to die in the Second World War.

For his actions, Lt (N) Robert Hampton Gray was posthumously awarded the Victoria Cross — the highest medal for valour in the British Commonwealth — on 13 November 1945, along with the previously mentioned Distinguished Service Cross on 31 August 1945.

A memorial to Gray was erected at the Valiants Memorial near Parliament Hill in Ottawa in addition to one at the Norman Rogers Airport in Kingston, Ontario, where Gray underwent part of his pilot training in 1941. 

His name is also inscribed on the Sailor’s Memorial at Point Pleasant Park in Halifax, Nova Scotia. In addition to several other monuments, a mountain peak in Kokanee Glacier Provincial Park, British Columbia is named after Gray and his brother, both of whom sacrificed their lives in the Second World War.

The Japanese government also created a memorial on the shore of Onagawa Wan, Japan in 2006, close to the area where Gray’s plane is known to have crashed. He is the only member of a foreign military to be so honoured by Japan.

This article was written in light of the 75th anniversary of Victory in Japan Day, honouring veterans of the Second World War.

By Bruce Forsyth, CD, Leading Seaman (Ret’d)


Dernier canadien décoré de la Croix de Victoria : lieutenant de vaisseau Robert Hampton Graya

Le lieutenant de vaisseau (Ltv) Robert Hampton Gray, V.C., D.S.C., a la particularité d’être le dernier décoré canadien de la Croix de Victoria, mais il a aussi été membre de la Réserve des volontaires de la Marine royale du Canada (RVMRC), plus communément appelé la « Wavy Navy ».

Né le 2 novembre 1917 à Trail, en Colombie-Britannique, le Ltv Gray, que l’on surnommait aussi « Hammy », est le fils de John et de Wilhelmina Gray. 

Ayant obtenu un diplôme de l’Université de l’Alberta et de l’Université de la Colombie-Britannique, le Ltv Gray avait d’abord prévu faire des études en médecine à l’Université McGill, à Montréal, mais il s’enrôle plutôt dans la RVMRC, en 1940, à la division de la réserve navale du NCSM Tecumseh à Calgary.

Le Ltv Gray entame l’entraînement de pilote naval à l’élément aérien de la flotte de la Marine royale en septembre 1941 et l’instruction comprend un cours à l’école de pilotage no 31 près de Kingston.

Affecté au 747e escadron, le Ltv Gray pilote des Hawker Hurricane pendant deux ans dans le cadre de la campagne africaine avant d’être affecté à l’Escadron no 1841 où il pilote l’avion de chasse Corsair, basé au NSM Formidable de la Marine royale.

Le 29 août 1944, le Ltv Gray reçoit la première de ses nombreuses décorations alors qu’on le cite dans les dépêches en soulignant sa participation à une attaque contre trois destroyers, attaque au cours de laquelle il perd la gouverne de direction de son avion.

En avril 1945, le NSM Formidable rejoint la flotte de la Marine royale dans la campagne du Pacifique, où le navire participe à des frappes sur le territoire continental du Japon. Le Ltv Gray aide à couler un destroyer japonais dans la région de Tokyo. Cet acte lui a valu la Croix du service distingué (D.S.C), décernée pour sa « bravoure lors d’opérations actives contre l’ennemi en mer ».  

Malheureusement, le Ltv Gray mourra avant de voir la médaille épinglée sur sa poitrine.

Le 9 août 1945, à Onagawa Wan, au Japon, le Ltv Gray est tué alors qu’il dirige une attaque à basse altitude contre un destroyer japonais. Son avion en flammes et sous les tirs nourris de batteries côtières et de plusieurs navires japonais, le Ltv Gray, qui est blessé, parvient à faire couler un destroyer en lui portant un coup direct avant que son avion s’écrase dans la baie. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Le Ltv Gray fut l’un des derniers Canadiens à mourir pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pour ces actes, le Ltv Gray reçoit à titre posthume, la Croix du service distingué (31 août 1945) mentionnée précédemment, et la Croix de Victoria, la médaille la plus prestigieuse pour actes de bravoure du Commonwealth britannique (13 novembre 1945).

Un monument commémoratif en hommage au Ltv Gray est érigé au Monument aux Valeureux près de la Colline du Parlement à Ottawa. Un autre monument lui rend hommage à l’aéroport Norman Rogers de Kingston, en Ontario, où il a suivi une partie de son instruction de pilote en 1941. 

Le nom du Ltv Gray est également inscrit sur le monument commémoratif des marins du parc Point Pleasant à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Outre plusieurs autres monuments, un pic de montagne du parc provincial du glacier Kokanee, en Colombie-Britannique, porte le nom du Ltv Gray et de son frère, qui ont tous deux sacrifié leur vie pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 2006, le gouvernement japonais érigeait un monument commémoratif sur la côte d’Onagawa Wan, près de l’endroit où l’avion du Ltv Gray se serait écrasé. Le Ltv Gray est le seul militaire étranger à être ainsi honoré par le Japon.

Par le matelot de 1re classe (retraité) Bruce Forsyth, CD
Cet article vise à souligner le 75e anniversaire du jour de la Victoire sur le Japon, en hommage aux vétérans de la Seconde Guerre mondiale.