Home CFB Borden Raising the issue | Aborder le problème

Raising the issue | Aborder le problème

42

I’m constantly being interrupted by the same person at our meetings. I’m not sure what my colleague has against me, but it’s causing me to feel like I’m not contributing anything of value. What can I do?

Alternative Dispute Resolution (ADR) doesn’t only happen within the Conflict and Complaint Management Service (CCMS) office.  There is a great opportunity for anyone to participate in ADR through one-on-one conversations.  This approach is early, local and informal (ELI) and helps nip conflict in the bud. Should you choose to address this situation directly with your colleague, here is a three-step approach for raising the issue and setting a time to have the conversation. 

Step 1. State the situation as you see it, focusing on the problem (not the person), using a neutral non-accusatory tone and words.

Example: I’ve noticed we’ve had trouble communicating during meetings and there isn’t always an opportunity to finish sharing our thoughts. 

Step 2. Explain why it is important for you to have this discussion.

Example: It’s important for us to talk about this so that we are able to fully express ourselves in meetings, which can lead to a stronger team.

Step 3. Seek agreement on the issues and invite the other person to work with you to resolve them.

Example: Do you agree that there is a benefit to talking about this? We can take some time this afternoon if you are available.

For more information, contact your local CCMS office. 


Je suis constamment interrompu par la même personne lors de nos réunions.  Je ne sais pas ce que mon collègue a contre moi, mais cela me fait penser que je n’apporte rien de valeur.  Que puis-je faire?

Les modes alternatifs de résolution des conflits (MARC) ne se produisent pas uniquement au sein du bureau du service de gestion des conflits et des plaintes (SGCP).  Tous puissent participer au MARC par le biais de conversations individuelles.  Cette approche est précoce, locale et informelle (PLI) aide à écraser les conflits dans l’œuf.  Si vous choisissez de régler cette situation directement avec votre collègue, voici une approche en trois étapes pour aborder le prolème et définir un moment pour la conversation.

Étape 1. Énoncez la situation telle que vous la voyez, en vous concentrant sur le problème (pas sur la personne), en utilisant un ton et des mots neutres et non accusateurs.

Exemple: j’ai remarqué que nous avions du mal à communiquer lors de réunions et qu’il n’était pas toujours possible de finir de partager nos pensées.

Étape 2. Expliquez pourquoi il est important pour vous d’avoir cette discussion.

Exemple: il est important que nous en parlions afin de pouvoir nous exprimer pleinement lors de réunions, ce qui peut renforcer l’équipe.

Étape 3. Recherchez un accord sur les problèmes et invitez l’autre personne à collaborer avec vous pour les résoudre.

Exemple: Etes-vous d’accord pour dire qu’il ya un avantage à en parler? Nous pouvons prendre du temps cet après-midi si vous êtes disponible.

Pour plus d’informations, contactez votre bureau SGCP local.