Home National Canadian Army Army members recognized for life-saving efforts at 2018 Army Run / Hommage...

Army members recognized for life-saving efforts at 2018 Army Run / Hommage rendu à des membres de l’Armée pour avoir sauvé une vie lors de la Course de l’Armée 2018

759

Lieutenant-General Jean-Marc Lanthier, Commander Canadian Army, honoured three Army members along with four civilians for their actions during the 2018 Canada Army Run. Master Corporal Marc Mtanos, Master Corporal Kyle Crego, and Master Corporal Benoit Bolduc were saluted at a luncheon in Ottawa on March 8, 2019 along with civilian first responders Hesham Ads, Jason Paul, Polina Tarasenko, and Neally Thompson. / Le lieutenant-général Jean-Marc Lanthier, commandant de l’Armée canadienne, a rendu hommage à trois membres de l’Armée et à quatre civils pour le rôle qu’ils ont joué lors de la Course de l’Armée du Canada en 2018. Lors d’un déjeuner tenu le 8 mars 2019 à Ottawa, on a salué le travail du caporal-chef Marc Mtanos, du caporal-chef Kyle Crego et du caporal-chef Benoît Bolduc ainsi que des premiers intervenants civils Hesham Ads, Jason Paul, Polina Tarasenko et Neally Thompson.

Canadian Army personnel are among a group of first responders being honoured for their part in saving a life at the 2018 Canada Army Run.

Master Corporal Marc Mtanos, Master Corporal Kyle Crego – both members of the Governor General’s Foot Guards – and Master Corporal Benoit Bolduc, a Medical Technician trainer, were saluted along with several others at a March 8, 2019 luncheon hosted by Lieutenant-General Jean-Marc Lanthier, Commander Canadian Army.

Also honoured were Hesham Ads, Jason Paul, Polina Tarasenko and Neally Thompson.

LGen Lanthier thanked all the volunteers, “for their quick, life-saving actions” and applauded the work of St John Ambulance (SJA) Canada and the Canadian Ski patrol. Both organizations provided volunteer first-responders to the Run.

“We are proud to partner with them and have them on site at every Canada Army Run,” added LGen Lanthier.

A participant in the run, which took place in Ottawa on September 23, 2018, collapsed near the finish line, prompting swift action from the honorees, who are all volunteers with SJA.

He remained unconscious before being taken to hospital, but alive, thanks in large part to the volunteers, who treated the man until paramedics arrived.

The man recovered and returned home to his family shortly after receiving treatment in hospital.

MCpl Mtanos was posted approximately 75 metres from the finish line and could see other SJA volunteers were treating a runner.

“As people were finishing the run they were saying, ‘Hey, we need medics over there,’” he recalled. “So I just took off running toward them.”

As he arrived on the scene, a bystander was keeping the man’s head immobile in case there was a spinal injury. Another responder was already checking for a pulse and MCpl Mtanos knelt down to assist.

Mr. Paul, an Ottawa firefighter, was next on the scene, bringing a stretcher and defibrillator, followed by MCpl Bolduc, a military medic.

“I told MCpl Bolduc to take over because I knew the experience he had,” said MCpl Mtanos. “I got up and started radioing for paramedics. At that point I started taking notes and once they arrived I helped give oxygen and helped with whatever else they needed.”

MCpl Crego said he took note as other SJA volunteers began to respond.

“I got a better position on the curb so I could look down further and I saw a bunch of yellow vests and I saw one of our nurses run by.”

He joined them to offer assistance and was asked to set up a bag valve mask to feed oxygen to the man.

“Then I took a step back to clear the way for the paramedics,” he said. Once they had arrived, MCpl Crego assisted them in monitoring the patient’s blood pressure.

“I put the blood pressure cuff on the gentleman and I just helped relay information between the paramedic at his feet and the paramedic at his head who was monitoring for vital signs.”

MCpl Crego added that it is not the norm for SJA volunteers to receive updates on the condition of those they assist, so he was pleased to hear later in the day that the outcome had been positive.

Both men expressed appreciation for the recognition while also emphasizing it is not the motivation behind their involvement with SJA.
“We don’t do things for recognition,” said MCpl Mtanos, “but it’s nice to be thanked.”

“It’s not expected by any means,” MCpl Crego added. “I’ve been connected to the military since I was 18 so, to me whenever family that you’re connected to recognizes a good deed, it’s always nice.”

Lisa Paul, Director of Learning, Operations and Community Services for the Ottawa region SJA, also said the salute from the Army is appreciated.

“We’ll be recognizing them internally but then, when there is external recognition, it’s so significant for these volunteers that are out there giving their all to save lives.”


Des membres de l’Armée canadienne font partie d’un groupe de premiers intervenants honorés pour le rôle qu’ils ont joué lors d’une intervention de secourisme ayant permis de sauver la vie d’un homme lors de la Course de l’Armée du Canada en 2018.

Le 8 mars 2019, lors d’un déjeuner organisé par le lieutenant-général Jean-Marc Lanthier, commandant de l’Armée canadienne, on a salué le travail du caporal-chef Marc Mtanos, du caporal-chef Kyle Crego – tous deux membres du Governor General’s Foot Guards –, du caporal-chef Benoît Bolduc, formateur de techniciens médicaux, et de quatre autres civils : Hesham Ads, Jason Paul, Polina Tarasenko et Neally Thompson.

Le lgén Lanthier a remercié tous les volontaires « pour leurs actions rapides et salvatrices » et a applaudi le travail de l’Ambulance Saint-Jean du Canada (ASJC) et La Patrouille canadienne de ski. Les deux organisations ont fourni des premiers intervenants bénévoles à l’événement.

« Nous sommes fiers de notre partenariat et de les avoir à chaque Course de l’Armée, » il ajouta.

Lors de la course qui a eu lieu le 23 septembre 2018, un participant s’est effondré près de la ligne d’arrivée, ce qui a entraîné une intervention rapide de la part des personnes honorées, qui sont toutes des bénévoles de l’ASJC.

La victime est restée inconsciente, mais en vie, avant d’être transportée à l’hôpital, principalement grâce aux bénévoles qui lui ont prodigué des soins jusqu’à l’arrivée des techniciens ambulanciers.

L’homme s’est rétabli et est retourné chez lui et sa famille peu de temps après avoir reçu des traitements à l’hôpital.

Le Cplc Mtanos était placé à environ 75 mètres de la ligne d’arrivée et pouvait voir les autres bénévoles de l’ASJC en train de s’occuper d’un coureur.

« Des participants qui finissaient la course faisaient signe et disaient “Nous avons besoin de premiers soins ici”, se souvient le Cplc Mtanos. J’ai donc couru dans leur direction. »

À son arrivée sur les lieux, un passant avait immobilisé la tête de la victime, craignant une blessure à la colonne vertébrale. Un autre intervenant cherchait déjà le pouls de la victime lorsque le Cplc Mtanos s’est agenouillé pour l’aider.

M. Paul, un pompier d’Ottawa, fut le deuxième à arriver sur place; il avait apporté une civière et un défibrillateur. Le Cplc Bolduc, un technicien médical militaire, s’est ensuite joint à eux.

« J’ai dit au Cplc Bolduc de prendre la relève, car je connaissais son expérience, explique le Cplc Mtanos. Je me suis levé et j’ai utilisé la radio pour appeler d’autres techniciens médicaux. À partir de ce moment, j’ai commencé à prendre des notes et, à leur arrivée, j’ai aidé à donner de l’oxygène à la victime et à faire ce qu’ils me demandaient. »

Le Cplc Crego a expliqué qu’il a pris des notes alors que les autres bénévoles de l’ASJC ont entrepris leur intervention.

« J’ai trouvé une meilleure position sur le bord du trottoir afin de pouvoir voir plus loin. J’ai pu ainsi voir un grand nombre de gilets jaunes ainsi que l’un de nos infirmiers qui passait en courant. »

Il s’est joint à eux pour venir en aide à la victime. On lui a alors demandé de mettre un masque à ballon autoremplisseur à valve unidirectionnelle à la victime, pour lui donner de l’oxygène.

« Je me suis alors reculé afin que les techniciens médicaux aient de la place à leur arrivée », explique-t-il. Une fois ceux-ci sur place, le Cplc Crego les a aidés à surveiller la pression sanguine du patient.

« J’ai placé le brassard du tensiomètre sur le bras du patient et je me suis ensuite occupé de transmettre les renseignements du technicien à ses pieds au technicien installé près de sa tête qui prenait ses signes vitaux. »

Le Cplc Crego souligne qu’il n’est pas habituel que les bénévoles de l’ASJC reçoivent des mises à jour sur l’état de la personne à qui ils sont venus en aide; il a dont été agréablement surpris d’apprendre plus tard au cours de la journée que le patient se portait mieux.

Les deux hommes ont exprimé leur gratitude pour cette marque de reconnaissance, tout en insistant sur le fait que de tels témoignages ne sont pas la raison de leur implication dans l’ASJC.

« Nous ne faisons pas cela pour la reconnaissance, mentionne le Cplc Mtanos, mais c’est agréable de recevoir des remerciements. »

« Il n’y a pas d’attente de notre part à ce niveau, loin de là, ajoute le Cplc Crego. J’ai un lien avec le monde militaire depuis l’âge de 18 ans; lorsque la famille avec laquelle vous vivez une relation particulière rend hommage à une bonne action que vous avez faite, c’est toujours agréable. »

Pour Lisa Paul, directrice des Services à l’apprentissage, aux opérations et à la communauté de l’ASJC de la région d’Ottawa, ce signe de reconnaissance de l’Armée est également apprécié.

« Notre organisation va rendre hommage à ces gens à l’interne, mais lorsque le témoignage de reconnaissance vient de l’extérieur, cela a un sens plus important pour ces bénévoles sur le terrain qui s’investissent totalement dans la tâche de sauver des vies. »