Home CFB Borden 3rd Canadian Ranger Patrol Group Canadian Rangers Complete Historic Year of Service in Northern Ontario

Canadian Rangers Complete Historic Year of Service in Northern Ontario

261
Sergeant Matthew Gull and Master Corporal Pamela Chookomoolin were part of the Canadian Ranger team assisting a medical team from Ornge during COVID-19 vaccinations in Peawanuck. Photo credit: Master Corporal Jason Hunter / Le sergent Matthew Gull et le caporal-chef Pamela Chookomoolin faisaient partie de l’équipe des Rangers canadiens qui assistaient une équipe médicale d’Ornge pendant la vaccination contre la COVID-19 à Peawanuck. Photo : caporal-chef Jason Hunter

The Canadian Rangers of Northern Ontario went on active service on 3 April last year to help combat the COVID-19 crisis.

They have since completed the busiest year in their history in the province.

“At one time we had more than 170 Canadian Rangers on active duty,” said Lieutenant-Colonel Shane McArthur, the commanding officer of the 3rd Canadian Ranger Patrol Group (3CRPG), which commands the Canadian Rangers of Ontario from its headquarters at Canadian Forces Base Borden, near Barrie. 

The unit has about 600 Rangers, who are part-time army reservists, in 29 First Nations across the Far North of Ontario. Most of them are remote and isolated “fly-in” communities with no year-round road access.

“I would say 40 to 45 per cent of the Rangers volunteered in one capacity or another for a period of time in the past year,” Lt-Col McArthur said. “That’s about 250 in total.”

For many recent months 3CRPG was the most active unit on domestic operations in the Canadian Armed Forces, receiving accolades from Nishnawbe-Aski Nation, the minister of national defence, and top military commanders. The prime minister commented on its Rangers in nationally broadcast media conferences.

The Rangers assisted Ornge, the province’s air ambulance and emergency medical service, in providing COVID-19 vaccines to 34 First Nations in Northern Ontario.

They also responded to a number of other emergencies while supporting the fight against COVID-19.

Sergeant Byron Corston and Ranger Nathaniel Keesic wear protective gowns while assisting a medical team delivering COVID-19 vaccinations in Moose Factory. Photo credit: Canadian Rangers / Le sergent Byron Corston et le Ranger Nathaniel Keesic, vêtus de blouses de protection, aident une équipe médicale à administrer les vaccins contre la COVID-19 à Moose Factory. Photo : Rangers canadiens

They played a leading role when Neskantaga First Nation evacuated most of its population to Thunder Bay during a tainted water crisis. Rangers from several First Nations helped keep the nearly deserted community functioning by performing a range of duties in it over a period of 57 days.

They assisted in the evacuation of Eabametoong First Nation when it was threatened by a forest fire.
They played a leading role in supporting Muskrat Dam First Nation when its diesel generators broke down in winter.
They saved lives in numerous search and rescue missions for missing hunters and residents of First Nations.

At the same time, the Rangers maintained much of their training schedules.

None of the work the Rangers achieved in Northern Ontario could have been achieved without the dedicated work of the headquarters staff at CFB Borden, said Lt-Col McArthur.

“The headquarters staff accomplished the near impossible,” he said. “They are the people who plan, organize, and support and sustain our efforts. What we do is a whole team effort that allows the Rangers to do what they do in the North.”

“Since April 3 of last year we have had an exceptional and historic year,” he continued. “What the Rangers and the headquarters staff have achieved in that time should make them proud of themselves. I know I am proud of them.”

By Peter Moon

Sergeant Peter Moon is the public affairs ranger for 3CRG at CFB Borden.


Les Rangers canadiens terminent une année de service exceptionnelle dans le Nord de l’Ontario

Les Rangers canadiens du Nord de l’Ontario ont commencé leur service actif le 3 avril de l’année dernière pour aider à combattre la crise de COVID-19.

Depuis, ils ont terminé l’année la plus occupée de leur histoire dans la province.

« À un moment, nous avions plus de 170 Rangers canadiens en service actif », a déclaré le lieutenant-colonel Shane McArthur, commandant du 3e Groupe de patrouille des Rangers canadiens (3 GPRC), qui commande les Rangers canadiens de l’Ontario de son quartier général à la base des Forces canadiennes Borden, près de Barrie. 

L’unité compte environ 600 Rangers, qui sont des réservistes à temps partiel de l’armée, dans 29 Premières Nations de l’Extrême-Nord de l’Ontario. La plupart d’entre elles sont des collectivités éloignées et isolées, accessibles uniquement par avion, qui n’ont pas de route praticable toute l’année.

« Je dirais que de 40 à 45 % des Rangers se sont portés volontaires pendant une période au cours de la dernière année, a déclaré le Lcol McArthur. C’est environ 250 au total. »

Depuis plusieurs mois, le 3 GPRC est l’unité la plus active dans les opérations nationales des Forces armées canadiennes, et reçoit des félicitations de la Nation Nishnawbe-aski, du ministre de la Défense nationale et des commandants militaires de haut rang. Le premier ministre a souligné le travail des Rangers lors de conférences de presse nationales.

Les Rangers ont aidé Ornge, le service d’ambulance aérienne et de soins médicaux d’urgence de la province, à fournir des vaccins contre la COVID-19 à 34 Premières Nations du Nord de l’Ontario.

Ils ont également répondu à un certain nombre d’autres urgences tout en appuyant la lutte contre la COVID-19.

Master Corporal Sinclair Childforever of Fort Severn receives a COVID-19 vaccination while assisting paramedics in the delivery of the vaccine in Sachigo Lake. Photo credit: PO2 Kevin McCue / Le caporal-chef Sinclair Childever de Fort Severn se fait vacciner contre la COVID-19 pendant qu’il aide les paramédicaux à administrer le vaccin à Sachigo Lake. Photo : M 2 Kevin McCue

Ils ont joué un rôle de premier plan lorsque la Première Nation de Neskantaga a évacué la plus grande partie de sa population vers Thunder Bay pendant une crise de l’eau contaminée. Des Rangers de plusieurs Premières Nations ont contribué à maintenir le fonctionnement de la collectivité presque déserte en y assumant une gamme de fonctions sur une période de 57 jours.

Ils ont aidé à l’évacuation de la Première Nation d’Eabametoong lorsqu’elle était menacée par un incendie de forêt.

Ils ont joué un rôle de premier plan en appuyant la Première Nation de Muskrat Dam lorsque ses générateurs diesel sont tombés en panne l’hiver.

Ils ont sauvé des vies dans de nombreuses missions de recherche et de sauvetage pour les chasseurs et les résidents disparus des Premières Nations.

En même temps, les Rangers ont maintenu une grande partie de leur horaire d’entraînement.

Selon le Lcol McArthur, les Rangers n’auraient pu réaliser leur travail dans le Nord de l’Ontario sans les efforts dévoués du personnel du quartier général de la BFC Borden.

« Les membres du personnel du quartier général ont réussi un véritable tour de force, ajoute-t-il. Ce sont eux qui planifient, organisent, appuient et soutiennent nos efforts. Nous unissons nos forces pour que les Rangers puissent faire leur travail dans le Nord. »

« Depuis le 3 avril de l’année dernière, nous avons une année exceptionnelle qui fait date, a-t-il poursuivi. Les Rangers et le personnel du quartier général peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli pendant cette période. En tout cas, moi, je suis fier d’eux. »

Par Peter Moon

Le sergent Peter Moon est le Ranger des affaires publiques du 3 GPRC à la BFC Borden.