Home CFB Borden The Shining Light of HOPE

The Shining Light of HOPE

181

Losing a loved one is one of life’s most difficult experiences. For Canadian Armed Forces family members living this reality, the grief they feel isn’t always adequately addressed by civilian bereavement programs. This is the foundation of the Helping Our Peers by Providing Empathy (HOPE) program, which is marking its 15th anniversary.

The program offers compassionate understanding and confidential support that resonates with participants. That’s because it pairs a volunteer who has lost a loved one in the military with a bereaved military family newly coping with a loss. In this peer-to-peer model, HOPE works on two tracks: it helps those who volunteer and those they mentor as both work through their grief in their own way. Peer support has shown to have a significant impact on emotional healing and family wellbeing.

HOPE seeks to demystify grief through the unique power of peer support. No matter how resilient an individual is (and military families show this quality every day) grief is overwhelming. The HOPE program provides family members with realistic and honest expectations so they can learn how to cope with their loss.

Jim Davis knows this all too well. On the morning of March 2, 2006, he received the call all military family members dread, this one from his daughter-in-law Melanie about his son Cpl Paul Davis. “It was as though I was thrown into another dimension.  I was spinning out of control in total confusion,” Jim recalls.

It’s a natural reaction for someone in Jim’s situation to want to shut down, to isolate and be alone with their pain. But Jim got another call in April inviting him to attend a focus group in Edmonton. The topic of the meeting was how bereaved military family members can deal with their grief. He accepted because he recognized that that brave step provided “a shining light of hope I knew I had to embrace and follow.”

Caption: Jim Davis and his son, Cpl Paul Davis

At that meeting, Jim connected with a father who lost his son 12 years earlier, and found he was able to open up and talk to a group of strangers about the “deep dark pit that I had been thrown into” because they had all been there too.

“While I was doing that, an amazing thing was happening,” Jim remembers. “I could see from their reaction that they could feel my pain and they cared.” And even more incredibly, and surprising to them, the tears of the group slowly turned to laughter.

“Something magical was happening. We were inspired to move forward and form a group that would enable us to reach out and help others who were also suffering from the death of a loved one” in the military family. And, HOPE was born.

Helping guide HOPE, from that very first meeting, is Sophie Richard, the program’s manager. Sophie has watched the program evolve. “Over the last 15 years, I was able to witness the positive impact and value our unique, peer support approach has,” she says.

“Support from the HOPE program has provided an anchor of comfort and empathy to families experiencing grief. Many have told us that the interactions they had with program volunteers after their loss were some of the most helpful to them.”

The HOPE program is available to adult family members in the military and veteran community, at any point in time. The loss doesn’t have to be as a direct result of military service and it doesn’t have to be recent.

“I am so happy that we decided to create this program and that I stayed with it because with each person I can help, it makes me feel good about my son Paul,” says Jim. “He sacrificed his life trying to make this a better world and from his death, through me, he can still help people.”

If you or someone you know is grieving the loss of a military loved one and are in need of support, please contact HOPE at 1-800-883-6094, or by email HOPE-ESPOIR@forces.gc.ca.
Learn more: HOPE

By: The Maple Leaf


Une lueur brillante d’ESPOIR

La perte d’un être cher est l’une des expériences les plus difficiles que l’on puisse vivre. Pour les membres des familles des Forces armées canadiennes (FAC) aux prises avec cette réalité, les programmes civils de soutien au deuil n’offrent pas toujours une aide répondant à leurs besoins particuliers. C’est donc pour pallier ce manque que le programme de soutien par les pairs pour les familles militaires endeuillées ESPOIR (Empathie Soutien par les Pairs Offrant une Invitation au Réconfort), qui célèbre cette année son quinzième anniversaire, a été fondé.

Le programme offre une compréhension empreinte de compassion et un soutien confidentiel qui trouvent un écho auprès des participants. Cela tient au fait qu’il jumelle un bénévole ayant perdu un proche militaire avec une famille de militaire vivant un deuil récent. Au moyen de ce modèle de soutien par les pairs, le programme ESPOIR travaille sur deux fronts en aidant à la fois les bénévoles et les personnes qu’ils soutiennent, alors que tous deux surmontent leur deuil à leur propre manière. Il a été démontré que le soutien par les pairs a une incidence significative sur la guérison émotionnelle et le bien-être de la famille.

Le programme ESPOIR souhaite démystifier le deuil grâce au pouvoir unique du soutien par les pairs. Quelle que soit la résilience d’une personne (et les familles de militaires font preuve de cette qualité au quotidien), le deuil est accablant. Le programme ESPOIR propose donc aux familles des attentes réalistes et honnêtes pour qu’elles puissent apprendre à composer avec leur perte.

Jim Davis ne le sait que trop bien. Le matin du 2 mars 2006, il a reçu l’appel que toutes les familles de militaires redoutent. Il s’agissait de sa belle-fille Melanie, qui l’appelait au sujet de son fils, le caporal Paul Davis. « C’était comme si j’étais projeté dans une autre dimension. J’étais en train de perdre le contrôle, dans une confusion totale », se souvient Jim.

Il est naturel pour une personne dans la situation de Jim de vouloir se fermer, s’isoler et être seule avec sa douleur. Jim a toutefois reçu un autre appel en avril l’invitant à participer à un groupe de discussion à Edmonton. Le sujet de la réunion portait sur les façons dont les familles de militaires endeuillées peuvent gérer leur douleur. Jim a accepté l’invitation, car il a reconnu que le fait de franchir cette étape courageuse lui offrait « une lueur brillante d’espoir que je savais devoir saisir et suivre. »

Légende: Jim Davis et son fils, le Cpl Paul Davis

Lors de cette réunion, Jim a rencontré un père qui avait perdu son fils douze ans plus tôt, et il s’est rendu compte qu’il était capable de s’ouvrir et de parler à un groupe d’inconnus du « gouffre sombre et profond dans lequel j’avais été jeté » parce qu’ils étaient tous aussi passés par là.

« Pendant que je me confiais, une chose incroyable s’est produite, se remémore Jim. Je pouvais voir, à leur réaction, qu’ils ressentaient ma douleur et que mon témoignage les touchait. » Plus incroyable encore, et à leur grande surprise, les larmes du groupe se sont graduellement transformées en rires.

« Il est arrivé quelque chose de magique. Nous nous sommes sentis inspirés à aller de l’avant et à former un groupe qui nous permettrait de joindre et d’aider d’autres personnes souffrant aussi à la suite de la perte d’un être cher » au sein de la famille militaire. Et c’est ainsi que le programme ESPOIR est né.

La gestionnaire du programme, Sophie Richard, a aidé à guider le programme ESPOIR dès cette première réunion et l’a vu évoluer au fil du temps. « Au cours des quinze dernières années, j’ai pu constater l’impact positif et la valeur de notre approche unique de soutien par les pairs », racontetelle.

« Le soutien offert par le programme ESPOIR est un havre de confort et d’empathie pour les familles endeuillées. Beaucoup nous ont dit que leurs interactions avec les bénévoles du programme après leur perte ont été parmi les plus utiles qu’elles ont eues. »

Le programme ESPOIR est accessible en tout temps aux membres adultes des familles des militaires et des vétérans. Il n’est pas nécessaire que la perte résulte directement du service militaire ou qu’elle soit récente.

« Je suis tellement heureux que nous ayons décidé de créer ce programme et que j’y sois resté, car chaque fois que je peux aider une personne, je me sens bien au sujet de mon fils Paul, confie Jim. Il a sacrifié sa vie en essayant de rendre ce monde meilleur et, depuis son décès, il peut continuer d’aider les autres à travers moi. »

Si vous ou une personne de votre entourage vivez le deuil d’un proche militaire et avez besoin de soutien, veuillez communiquer avec le programme ESPOIR au 1-800-883-6094, ou par courriel à : HOPE-ESPOIR@forces.gc.ca

Pour en savoir plus : Programme ESPOIR

Par : La Feuille d’érable