Home CFB Borden Padre’s Corner Emerging out of our Solitude

Emerging out of our Solitude

361

We have gotten used to solitude. This pandemic has lasted far longer than anyone imagined it would, and we have formed new habits. Children have gotten used to playing on their own or with a select few. Adults have done the same. It is really exciting to think that someday we might be able to see more people, but it is also a little daunting. 

Many people are enjoying working from home. They are sometimes enjoying the excuse to stay away from social situations. Even if they are not enjoying the solitude, it seems that many people have grown uncomfortably accustomed to it, and the alternative is still full of unknowns. Sending our kids back to school will be a relief, but with the new variants out there, it is also full of apprehensions. We want to see our friends, but are aware that even if vaccinated, there are still risks to gatherings. Things seem to be a bit better and getting worse all at the same time. 

How can we emerge out of our solitude? We need community, but it is now something that was stranger than before. We may not go back to exactly the way it was before, but we still need to find ways of building community in this new reality. Things are opening up a little and we are starting to go back to work. School is beginning and since more people are vaccinated, there are more possibilities for gatherings. We are slowly starting to see one another in person a little more. 

It is part of human nature to care for each other and want to be there for the people we love. During this pandemic, staying away from each other is how we have cared for each other. We are together in our solitude, because we are all doing it to care for the community, however, it means that many people face deep loneliness in this isolated community. Now we have the ability to start to emerge a little from our isolation. May we continue to care for each other by doing it as safely as possible, so that one day we can look back on this time and remember that the sacrifices we made were made out of care for our fellow human beings in this worldwide community. 

By: Maj (Padre) Francesca Mastroeni, Senior Base Chaplain

 Rompre notre solitude

Nous nous sommes habitués à la solitude. La pandémie a duré bien plus longtemps que ce que n’importe qui aurait pu imaginer, et nous avons pris de nouvelles habitudes. Les enfants se sont habitués à jouer seuls ou en petit groupe, et les adultes aussi. Il est vraiment formidable de penser qu’un jour, nous serons peut-être en mesure de voir davantage de personnes, mais cette perspective est également un peu intimidante. 

De nombreuses personnes aiment travailler de la maison. Elles aiment parfois invoquer l’excuse du travail à domicile pour éviter les activités sociales. Même chez les personnes qui ne se plaisent pas dans la solitude, bon nombre d’entre elles semblent s’y être habituées désagréablement, et le retour à la normale comporte encore une foule d’inconnus. Renvoyer nos enfants à l’école apportera un soulagement, mais en raison des nouveaux variants présents, la rentrée scolaire suscite également de vives inquiétudes. Nous voulons voir nos amis, mais nous savons que même si nous sommes vaccinés, les rassemblements comportent encore des risques. La situation semble s’améliorer un peu et s’aggraver en même temps. 

Comment pouvons-nous rompre notre solitude? Nous avons besoin de la vie communautaire, mais nous la connaissons moins bien qu’avant. Il est possible que la situation ne redevienne pas exactement comme avant, mais nous devons tout de même trouver des moyens de bâtir une communauté dans cette nouvelle réalité. Nous assistons à une certaine reprise des activités et nous commençons à retourner au travail. C’est la rentrée scolaire, et comme davantage de personnes sont vaccinées, les occasions de rassemblement se font plus nombreuses. Nous recommençons lentement à nous voir en personne un peu plus souvent qu’auparavant. 

Prendre soin les uns des autres et vouloir être là pour les personnes que nous aimons font partie de la nature humaine. Pendant la pandémie, nous tenir éloignés les uns des autres a été notre façon de prendre soin les uns des autres. Nous sommes ensemble dans notre solitude, car nous la vivons tous pour prendre soin de la communauté; cependant, cela signifie que de nombreuses personnes souffrent énormément d’être ainsi isolées de la collectivité. Nous avons maintenant la capacité de commencer à briser un peu notre isolement. Continuons à prendre soin les uns des autres de la manière la plus sécuritaire possible, afin qu’un jour, nous puissions repenser à cette période et nous rappeler que nous avons fait des sacrifices pour prendre soin de nos semblables dans cette communauté mondiale.

Par : Maj (Padre) Francesca Mastroeni, Senior Base Chaplain | Aumônier principal de la base